JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Les Chevaliers de Baphomet Director's Cut

  • Série : Les Chevaliers de Baphomet
  • Développeurs :
  • Distributeurs :
  • Plateformes : PC , Nintendo DS
  • Date de sortie : 19 Mars 2009
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Les Chevaliers de Baphomet Director’s Cut en Test sur DS

Par Aurelien Vandoorine le 21/03/2009 à 17:16


Il y a quelques jeux d’aventure qui ont marqué leur époque et le jeu d’aventure de leur empreinte, et nul doute que Broken Sword, qui fut distribué en France sous le titre des Chevaliers de Baphomet en France en fait parti, et c’est douze ans après la sortie de ce jeu qu’Ubisoft nous propose une nouvelle version de ce dernier pour DS, en en faisant un Director’s Cut. Mais voyons plutôt ensemble quel est le résultat de cette adaptation des aventures de notre ami touriste anglais.

L’histoire des Chevaliers de Baphomet tourne principalement autour de George Stobbart, touriste anglais qui a le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, alors qu’un clown fait sauté le café à la terrasse du quel il est tranquillement installé. Notre ami, sera bien incapable de résister à la tentation de poursuivre le clown, ce qui sans qu’il s’en doute va le confronter à une grande conspiration, et l’amener à traverser l’Europe à la recherche des nombreux indices et objets laissés par les templiers, mais c’est aussi sa rencontre avec Nicole Collard, journaliste française, qui va l’amener à se démener ainsi, puisque cette dernière n’aura pas manqué de lui taper dans l’œil. 

Du moins ceci est le début original du jeu, puisque dans cette version Director’s Cut nous trouvons de nouvelles séquences, mais aussi l’occasion de débuter le jeu, avec un autre assassinat, qui se passera presque sous le nez de notre Nicole. Alors que l’un des hommes politiques les plus en vue du moment, la réclame pour une interview, et se fait assassiner dans la foulée par un clown. Ce sont ainsi quelques petites séquences de jeux supplémentaires qui viennent compléter l’histoire. Mis à part ces quelques ajouts le jeu reste extrêmement proche de l’original. 

Graphiquement on voit bien que le jeu a été correctement adapté afin de tirer parti des capacités de la petite console de Nintendo. Tout d’abord on retrouvera avec plaisir les diverses séquences vidéos tirées du jeu original, qui sont d’une qualité correcte, même si l’ont aurait pu souhaiter une qualité un peu supérieure. On retrouve tout les lieux et personnages qui avaient fais le succès du jeu original, on retrouvera donc les nombreux et divers lieux de paris, incluant les égouts, le musée, l’Eglise de Montfaucon, ou encore l’hôpital. Sans oublier d’aller se promener en Espagne, en Syrie, et en Ecosse où l’on retrouvera une certaine chèvre que ceux qui ont joué au jeu original n’auront certainement pas oubliée. 

Globalement, on peut dire que les graphismes ont été soignés, et sont très agréable, on retrouve facilement les objets à trouver, les personnages sont réussis, et surtout très bien animé, et disposant d’une variété de mouvement parfaitement maitrisé, donnant des gestes toujours adapté à leur contexte. En fait le seul petit problème et peut être pour la partie dialogue pour laquelle on trouve les visages des personnages sur l’écran supérieur de la DS, car ces derniers ne sont pas forcément très proche de ce a quoi ressemblait les personnages à l’époque, en fait ils sont plus proche de leurs avatars 3D qui ont fait leur apparitions dans le volet du Manuscrit de Voynich. Bien que surprenant au départ, c’est un choix auquel on se fait assez rapidement. Ces visages étant agréablement dessinés et pouvant présenter un certains nombre d’émotions différentes, toutefois parfois un peu limité. 

Le gameplay du jeu, bien qu’on pourrait être tenté de dire rien de plus facile que de porter un jeu d’aventure sur DS, il faut se rendre à l’évidence ce n’est pas toujours le cas, certains jeux récent l’ont démontré. Dans le cas de cette version Director’s Cut, heureusement les choses se sont plutôt bien passé. Le stylet est parfaitement intégré, et l’interface est simple mais efficace. Il suffit de passer le styler à l’écran et lorsque des possibilités d’action apparaisse de cliquez sur l’icône de l’action à effectué. Les zones pouvant être utilisées apparaisse légèrement lorsque l’on passe le stylet à côté, ainsi l’on peut facilement trouver les zones si petite soit-elle. Un simple tapotement en un point de l’écran, fera se déplacer le personnage vers ce point. 

On trouvera de plus un journal, qui consignera nos découvertes et pourra éventuellement être utile pour retrouver certaines informations liées aux nouvelles énigmes ajoutées dans le jeu. Ainsi qu’un système d’aide à multiple niveau simple mais efficace pour les joueurs perdu, sachant que le nombre d’astuce utilisé est compté, et visible dans la sauvegarde. Comme vous l’avez lu il y a donc bien de nouvelles énigmes, liées aussi bien au nouveau contenu, qu’à la volonté d’utiliser la DS sur certaines énigmes supplémentaires intégrées dans l’histoire. Autant le dire ces dernières ne sont pas d’une très forte complexité, et en fait on en viendra à regretter qu’elles ne fassent guère un meilleur usage de la DS et de ses possibilités, puisqu’en général il s’agira de choses qui auraient très bien pu être faite à l’époque sur PC avec une souris. 

Côté sonore, de la même manière la Bande Originale du jeu a été conservée et adapté pour la DS on retrouvera donc les thèmes fort agréable de l’époque, ces derniers sont toujours dans le ton du jeu, et viennent souligner divers points clefs du jeu, ainsi que notre progression. L’ambiance sonore a elle aussi conservée tout son charme, et rends les décors toujours aussi vivant. Puisque l’on est sur DS évidemment il n’y a pas de voix, hormis en un ou deux endroit du jeu, toujours pour des raisons des limites techniques en terme d’espace des petites cartouches de jeu. 

En conclusion Ubisoft nous offre un portage, réussi, tout les fans seront rassuré de retrouver l’intégralité du jeu original et des ses énigmes et dialogues. Mieux cela est l’occasion d’ajouter quelques scènes qui si elles ne rajoutent que peu de difficulté, viennent surtout nous en dire un peu plus long sur le passé de Nicole et finalement sur les raisons de son enquête et de sa présence peu après l’attentat. Pour les possesseurs du premier jeu pas de grande surprises, si vous désirez le même jeu avec un peu plus sur DS, n’hésitez pas. Par contre si vous n’avez jamais joué à la série ou du moins à cet épisode, il n’y a pas à hésiter, c’est une très bonne occasion de le découvrir. On pourra souhaiter un portage et une version Director’s Cut d’aussi bonne qualité pour le second épisode, avec peut être une utilisation un peu plus ingénieuse de la DS.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer