JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Sherlock Holmes : Le Mystère de la Momie

  • Plateformes : Nintendo DS
  • Date de sortie : 23 Avril 2009
  • Présentation : 3D / 1ère personne

Sherlock Holmes : Le Mystère de la Momie DS – Le test

Par Aurelien Vandoorine le 24/04/2009 à 23:14


Avec cet épisode de Sherlock Holmes qui fait son retour sur la console portable de Nintendo nous nous retrouvons avec un nouveau portage, d’un classique PC, sur cette machine dont on sait qu’elle est adaptée au genre si le jeu est bien transposé. Est-ce le cas cette fois-ci? C’est ce que je vous propose de découvrir au travers de ce test. Attention les images semble malheureusement pour une bonne partie tirée du jeu PC et non de la version DS, dont je n'ai malheureusement pas le moyen de faire de capture maison.

Dans cette aventure de Sherlock Holmes  vous incarnez le célèbre détective privée Londonien, qui est appelé par sa future cousine à résoudre le mystère de la mort de Lord Moncalfe. Une enquête qu’il lui est demandé de faire dans le plus grand secret, c’est pourquoi dans ce jeu nous trouvons donc Sherlock Holmes seul et non accompagné du fidèle Docteur Watson. Un jeu qui vous amènera dans le manoir du Lord, qui ressemble finalement plus à un musée tant le Lord à passé du temps à collectionner de très nombreux items lors de ces diverses expéditions. 

Le jeu une fois cette introduction faite, se déroulera de manière assez linéaire et il nous faudra nous débrouiller avec le peu que l’on sait afin de progresser petit à petit au grès des pièces du manoir, dans lesquelles une succession d’énigme nous attend. Avec toutefois quelque cinématiques qui viendront ponctuées certains passages importants du jeu, alors que nous progressons vers le dénouement de l’histoire.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Graphiquement, autant le dire le portage n’est guère flatteur pour la rétine, car si l’on avait des graphismes agréable sur PC il y a quelques années ce jeu utilisant une vue à la troisième personne se retrouve agrémenté de graphisme particulièrement désuet, les écrans ne sont guère lisible et peu agréable visuellement parlant. Et pourtant il semblerait bien que les graphismes aient été refaits, mais il n’en est rien, car même en réduisant simplement la taille des images, il était possible d’éviter cette bouillie de pixel. Heureusement les gros plans 2D sont eux beaucoup plus réussi et agréables, mais là encore cela ne représente qu’une petite portion du jeu. 

Heureusement les vidéos ont elle bénéficié d’un meilleur traitement, même si elles sont certainement d’un peu moins bonne qualité elles restent néanmoins agréable, et viennent parfaitement introduire le jeu et souligner certains des événements importants du jeu. Les documents que l’on trouve sont eux aussi fort heureusement lisible et réussi graphiquement. Il n’y a guère que l’environnement qui laisse à désirer mais c’est malheureusement dans celui-ci que l’on passe 90% du temps.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay à été conservé et adapté pour la console de Nintendo, ainsi l’on retrouve une interface avec un curseur présent en continue à l’écran du bas, c’est sur ce dernier que tout se déroulera, sur l’écran du haut on trouvera l’affichage en permanence de l’inventaire que l’on pourra faire apparaître sur l’écran du bas par une simple pression sur le bouton L (gâchette gauche) de la DS, afin de pouvoir interagir avec ces derniers. 

Du côté des énigmes il est à noter que toutefois le jeu à subi comme de nombreux autres jeux un certains nombre de modification pas toute évidente, ainsi une énigme à pu disparaître tandis qu’une autre le taquin du bureau a été remplacé par une combinaison numérique. On retrouve aussi un certains nombre d’action pour lesquelles le temps est limité et donc où il faudra parfois réagir assez vite. Les énigmes se montrent toutefois assez intéressantes, bien que le jeu se retrouve avec bien moins d’information à nous fournir que le jeu original. A noter il est inclus dans le jeu un système d’aide qui pourra vous dépanner à tout moment, bien qu’il ne soit pas parfaitement intuitif présentant toutes les informations pour tout un chapitre, pièce par pièce.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Pour finir l’aspect sonore et assez bien retranscrit et l’on retrouve une ambiance musicale agréable qui accompagnera notre héro, tandis qu’un certains nombre des dialogues, ou plutôt des monologues de Sherlock Holmes sont eux aussi repris, dans la langue de Shakespeare uniquement. Il est d’ailleurs à noter l’absence de certains sous-titres qui pourra peut être en déconcerter certains ne maitrisant pas cette langue.

 En conclusion, si certains jeux peuvent être moyens, ici on a vraiment une impression de travail bâclé car si les mécanismes de gameplay, et les aspects sonores et vidéo sont réussis, il est dommage que ce jeu, perde tant de sa qualité graphique dans ce portage. La petite portable est pourtant et les joueurs le savent capable de faire beaucoup plus que ce qui nous ait proposé dans ce jeu. Un jeu donc très décevant, et l’on se dit probablement qu’il aurait mieux valu que Frogwares s’occupe directement du portage, plutôt qu’il ne soit sous traité par un autre studio, car en général les portages réalisés par les studios eux-mêmes sont bien plus réussi, on se retrouve ici avec sans doute ce qui est le pire portage d’un jeu d’aventure sur cette console.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer