JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Another Code : Mémoires Doubles

  • Série : Another Code
  • Développeurs :
  • Distributeurs :
  • Plateformes : Nintendo DS
  • Date de sortie : 25 Juin 2005
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Another Code : Mémoires Doubles - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 25/06/2009 à 19:06


Alors que la sortie du second épisode d’Another Code R : Les Portes de la Mémoire est prévue pour demain, j’ai pensé revenir aujourd’hui sur le premier jeu d’aventure conçu par le studio Japonais Cing qui fut sans aucun doute le précurseur du jeu d’aventure sur la DS avec les séries à succès qu’on lui connaît, tel Phoenix Wright et Professeur Layton. Retour sur un jeu qui fut court mais très ingénieux.

Another code nous propose de suivre l’histoire de deux personnages principaux, même si nous n’incarnerons que l’un d’entre eux, la jeune Ashley 13 ans, qui a reçu quelques jours plutôt un mystérieux appareil ainsi qu’une demande de son père de se rendre sur l’île de Blood Edward. Ce père qu’elle croyait mort depuis des années en même temps que sa mère, est finalement en vie et cela n’aura de cesse de troubler notre jeune héroïne. Et si cela ne suffisait pas à son désarroi la tante d’Ashley disparaitra mystérieusement dans les tout premiers instants du jeu. 

C’est ainsi qu’après toutes ces questions sans réponses et la disparition de sa tante, Ashley va se mettre en quête de la vérité, et par conséquent rechercher son père et sa tante, en tentant de comprendre ce que celui-ci faisait depuis toutes ses années au point de l’avoir laisser à sa sœur. C’est encore au tout début du jeu que nous rencontrerons un personnage clef qui nous accompagnera tout au long de cet aventure, un personnage qui a perdu la mémoire et se prénomme D, ensemble ils vont parcourir le manoir de cette île et rechercher pour l’un ses souvenirs et l’autre sa famille. 

Ce qui sera intéressant aussi dans cette histoire c’est que si l’aventure tourne autour de nos deux héros et de leurs histoires, nous en découvrirons beaucoup sur la famille ayant habité en ces lieux bien des années plus tôt et leur histoire tout aussi tragique, et cela grâce à l’histoire principale mais aussi à de nombreux documents et lieux que nous visiterons afin de progresser dans nos recherches. Une recherche qui va véritablement nous amener petit à petit à comprendre toute la vérité et l’histoire des deux protagonistes, ainsi que le lien qui finalement réuni les deux tragédies qui se jouent. 

Le graphisme du jeu se décompose en deux parties, on se promène dans des environnements en 3D dans lesquels nous voyons notre personnage vu du dessus, un choix judicieux que vous comprendrez sans nul doute, en découvrant la jouabilité du jeu. Cette vue est assez détaillée et agréable à utiliser. Mais si l’on peut voir un environnement 3D pour les déplacements toutes les actions et les observations se feront sur des écrans quand à eux entièrement en 2D et fort détaillé. Ces décors sont vraiment fort réussi et cohérent en plus de proposer une prise en main aisée. 

A côté de ces environnements il est important de revenir sur les personnages leur design a été des plus travaillés et sont présent à l’écran en plus de leurs avatars 3D brièvement aperçu sous la forme de dessins fait à la main dans un style manga for réussi et qui donne immédiatement une identité à chacun des personnages. En plus, cela à permis à chaque personnage de disposer d’une vraie palette d’expression fort travaillée et très bien utilisée au travers du jeu, durant les séquences de dialogues, sans oublier de nombreux écrans illustrant certains moment clef, là encore toujours très agréablement réalisé. 

Le gameplay du jeu repose évidemment sur la panoplie de possibilité offerte par la DS. Tout d’abord le déplacement n’est pas vraiment point & click, mais se montre extrêmement simple puisque notre personnage ira dans la direction où est placée le stylet et de manière plus ou moins rapide selon que ce dernier est proche ou éloigné de ce dernier qui lui restera toujours au centre de l’écran. Une façon de jouer instinctive et vraiment très facile à prendre en main. Alors que l’on se déplace via l’écran inférieur, l’écran supérieur présentera divers agrandissement 2D des zones proche de notre personnage, et il suffira d’un petit coup de stylet sur l’icône approprié pour le faire basculer sur l’écran inférieur et pouvoir l’observer plus en détail. 

Les énigmes du jeu se montre très réussie et ingénieuse, voir même carrément surprenante même si l’on nous laisse le soin de découvrir par nous même ce qu’il faut faire, l’appareil dont nous sommes dotés dans le jeu et qui ressemble à une DS première génération permet par exemple de prendre et superposer des photos, ce qui se montrera fort utile, il faudra aussi parfois refermer l’écran de la DS, voir encore utilisé une autre propriété des écrans de la DS pour une ou deux autres énigmes, parfois souffler sera nécessaire, … On a donc un bel aperçu des possibilités de la DS au service d’énigme assez nombreuse et réussi. En fait le seul vrai point faible du jeu reste sa durée de vie et sa faible difficulté qui pourront en décevoir quelques uns. 

Le jeu à aussi une ambiance sonore très agréable, s’il n’est évidement pas question de doublage des personnages, ce qui est très délicat sur ce genre de consoles, la musique est fort agréable et de nombreux morceaux viennent souligner notre exploration alors que les différentes zones disposent toutes de leur propre musique, certaines étant évidement meilleure que d’autre , mais l’univers en lui-même est cohérent, et c’est cette même cohérence que l’on retrouvera dans le reste du jeu. 

En conclusion et malgré sa durée de vie assez courte, Another Code est sans conteste le jeu qui a pu prouver la viabilité du jeu d’aventure sur DS et présenté les grandes qualités du studio Cing dans la narration d’histoire et l’inventivité des énigmes. Le jeu présente une histoire très cohérente et bien construite dont le joueur s’il est curieux pourra en découvrir beaucoup plus en parcourant bien le jeu. Enfin le jeu nous laissait un indice à la fin d’une partie commencée après avoir fini le jeu une première fois, qui nous laisse un petit message à déchiffrer nous indiquant le retour d’Ashley, chose qui sera faite demain avec la sortie d’Another Code R : Les Portes de la Mémoire.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer