JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Secret of Monkey Island : Special Edition

  • Plateformes : PC , Nintendo Wii , PlayStation 3 , Xbox 360
  • Date de sortie : 15 Juillet 2009
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Secret Of Monkey Island : Special Edition - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 17/08/2009 à 19:21


Il n’y a pas si longtemps que Lucas Arts a annoncé, sans que l’on ne s’y attende vraiment, une édition spéciale d’un des jeux d’aventure qui ont fait les grandes heures du genre, Secret of Monkey Island. Il nous est donc proposé de retrouver notre ami Guybrush Threepwood, dans sa toute première aventure, mais loin de nous offrir une bête ressortie, c’est une vraie nouvelle version qui nous est mise à disposition, bien plus qu’un director’s cut comme pour Baphomet. Prêts à embarquer moussaillons ?

L’histoire de ce jeu n’a pas changé et l’on retrouve ici un jeune homme répondant au nom imprononçable de Guybrush Threepwood, qui n’a qu’une envie qui est de devenir un puissant pirate, pour cela le conseil des pirates va lui confier trois tâches qui sont de vaincre la reine du sabre à l’épée, trouver un trésor, mais aussi voler une idole dans le palais du gouverneur. Mais alors qu’il aura réussi ses épreuves, notre téméraire ami devra entreprendre une quête bien plus importante qui l’amènera à affronter le pirate mort-vivant LeChuck.

Les personnages de cette histoire sont nombreux et possèdent chacun leur personnalité, il nous faudra les rencontrer, leur parler, et les aider, les vaincre, ou les convaincre de venir avec nous, tout cela par le biais des divers mécanismes de gameplay, mais aussi des nombreux dialogues faisant partie du jeu. Le jeu se déroule sur deux îles qui sont l’Île de Mêlée ainsi que l’Île aux Singes, sans oublier un trajet en bateau, dans lequel nous concocterons un plat des plus mémorables.

Get Flash to see this player.

Mais c’est dans le graphisme que repose la première surprise de ce jeu, car en effet si le jeu se base sur le moteur de jeu du premier Monkey Island, tous les graphismes ont été refaits et synchronisés avec les anciens ce qui nous permet d’obtenir un visuel des plus réussis pour cette édition spéciale en HD du jeu. Alors on trouvera certes ici où là quelques petits défauts dans les déplacements en profondeur par exemple, mais globalement cela est des plus réussis et donne un sacré coup de jeunesse au jeu qui, à l’époque, tenait sur une petite disquette.

Plus fort, il nous est possible dans le jeu de basculer à tout moment entre la version refaite et la version originale du jeu, et l’on bascule à tous les niveaux, aussi bien des graphismes qui reprennent leurs couleurs et visuels de la version originale, ainsi que l’interface du jeu. Et ceci peut vraiment être fait à tout moment que ce soit en plein jeu, en combat, en dialogue, en cinématique, en fait c’est comme si les deux jeux tournaient côte à côte et que l’on passait de l’un à l’autre avec une agréable transition.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay s'est vu quelque peu rajeuni, exit la zone en bas de l’écran qui donnait accès à neuf verbes d’action ainsi qu’à l’inventaire, qui bien qu’il reste présent dans le gameplay, se voit jouer très différemment, la molette de la souris permet de faire défiler les verbes possibles représentés à côté du curseur sous forme d’icônes tandis qu’une touche du clavier permet d’afficher les neufs icônes pour en sélectionner une directement. Une autre touche du clavier fera quant à elle apparaître l’inventaire, c’est assez simple et un peu surprenant mais efficace, et l’on prend rapidement le coup.

Le reste du jeu est resté à l’identique, ainsi on retrouve bien toutes les énigmes et les dialogues qui ont fait le succès du jeu original, mais surtout les inoubliables combats d’insultes mis en scène lors des duels au sabre, qui ainsi ne sont pas du tout action, mais dépendants de notre esprit et de notre sens de la répartie. On retrouve les associations d’objets, ainsi que les dialogues menant à l’obtention de certains objets, sans oublier bon nombre d’objets délirants tel le poulet poulie.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Enfin au niveau sonore là aussi c’est une très bonne surprise qui nous est faite aussi, puisque non content d’avoir revu les graphismes, le jeu se voit doublé en anglais, ce qui est une première, par nul autre que la voix anglaise de notre héros depuis le troisième épisode, et qui autant le dire de suite, donne un sacré punch aux dialogues, qui n’étaient alors jusque là qu’en texte. Tous les dialogues sont très agréablement doublés dans cette nouvelle version.

Et c’est la même chose pour les musiques et sons ambiants, qui ont tous fait une étape de recréation, ainsi les thèmes sont toujours les mêmes mais restent de la même manière liés aux musiques originales. Et quel plaisir là encore de retrouver toute la bande son revue pour ce jeu, et comme pour les graphismes, le jeu passe parfaitement des anciens morceaux aux nouveaux lorsque l’on bascule entre les deux versions. Seul petit couac au niveau sonore, le retour en plein dialogue à la nouvelle version peut lancer une ou deux répliques en même temps, mais rien de bien méchant.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Il est donc clair que je ne peux que vous recommander ce jeu, de part son petit prix moins de quinze euros, et du travail accompli, tous les nouveaux graphismes, l’ajout des voix ainsi que le fait que cette version soit internationale (sauf pour la version ancienne seulement en anglais), en font une très bonne surprise. On a plaisir à retrouver ce jeu mythique, et l’on ne peut qu’espérer voir d’autres jeux profiter du même travail. Il y a un ou deux petits défauts ici ou là, mais dans l’ensemble un très grand plaisir, et une occasion pour les plus anciens de redécouvrir le jeu, ou pour les plus jeunes de se plonger dans un des jeux fondateurs du genre.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer