JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Tales of Monkey Island : Lair of The Leviathan

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 29 Septembre 2009
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Tales of Monkey Island : Lair of The Leviathan - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 25/10/2009 à 18:26


Après deux premiers chapitres forts réussis, Telltale Games nous propose le troisième épisode et donc la suite des aventures de notre ami pirate Guybrush Threepwood, qui va dans cet épisode poursuivre sa recherche de la légendaire éponge pouvant absorber la malédiction dont il est frappé depuis ses retrouvailles avec Le Chuck.

Après s’être enfuit de Floatsom Island et y avoir trouver de précieuses informations pour accéder à la fameuse éponge Voodoo, Guybrush reprends la mer sans se rendre compte qu’il a embarqué un passager inopportun, mais malgré la présence de celui-ci, ce n’est pas la plus petite surprise qui attendait notre héros et son équipage, puisqu’ils ont subis nul autre sort que celui de Pinochio et Gepetto, et d’être avalé par un gigantesque Lamantin, qui serait censé les mener au lieu recherché par notre ami.

Get Flash to see this player.

Cet épisode va aussi marquer le retour d’un autre personnage important qui n’a rien perdu de son charme, bien qu’il ne lui soit guère de possibilité de changer d’apparence puisqu’il s’agit de nul autre que Murray. Dans cette aventure il sera l’un des nos adversaire, et l’on découvrira aussi l’aventurier que Lady Voodoo nous avait envoyé retrouvé, ainsi que son équipage. Nous aurons aussi l’occasion de jouer pour une courte séquence un autre personnage dès plus inattendu, mais je ne vous parlerai pas de ce dernier afin de vous laisser la surprise. On trouvera de plus un petit combat contre un certains personnages qui demandera l’apprentissage d’un autre style de combat que celui du traditionnel combat d’insultes, et qui se révélera tout aussi surprenant, bien qu’au final utilisé de manière très brève dans le jeu.

Graphiquement on retrouve la 3D très habituelle de Telltale Games, mise au service comme à chaque fois d'un jeu d'aventure, aux nombreux détails et aux graphismes soignés, ces derniers sont parfaitement dans l'ambiance et offre un nouveau look à nos personnages favoris qui est très agréable, en plus d'être parfaitement en phase avec les décors du jeu. A cela on peut ajouter un travail très agréables sur les très nombreuses expressions et animations de notre héros, dont les gestes et les mimiques contribuent autant à l'ambiance que l'absurdité des situations ou des énigmes à résoudre.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le jeu devant sortir sur console, tout comme les épisodes de Wallace & Gromit on retrouve donc le gameplay de ce dernier dans lequel nous pouvons diriger Guybrush à l'aide du clavier, avec les flèches de direction ou les touches z,q,s,d. La souris permettant quant à elle d'effectuer toutes les interactions avec les objets, décors et personnages. Un fonctionnement pas encore complètement intuitif mais qui fonctionne très bien et pour lequel à n'en pas douter Telltale Games fera quelques corrections pour le parfaire petit à petit. Si le jeu hérite des spécificités des jeux précédentes, il innove toutefois sur un point qui manquait jusqu'alors aux jeux de Telltale Games, la combinaison d'objet, car il est désormais possible d'associer des objets entre eux pour résoudre les énigmes, enfin diront beaucoup car c'est une des bases du jeu d'aventure et des Monkey Island, depuis bien longtemps.

L'aspect son est lui aussi un bonheur, tout d'abord l'environnement sonore est travaillé et très bien mis en place. Mais surtout deux points sont vraiment d'importance, les musiques sont à nouveau signées Michael Land qui avait œuvré sur les quatre épisodes de la série Monkey Island, et l'on retrouve donc une bande son très agréable et parfaitement dans la lignée des épisodes précédents dont on retrouvera quelques uns des thèmes les plus connus. Mais surtout le doublage est un sans faute où l'on retrouve la voix anglaise de Guybrush qui a été introduite dans The Curse of Monkey Island, ainsi que la voix anglaise d'Elaine de ce même Curse of Monkey Island. Le doublage est vraiment très réussi, et parfaitement relié aux expressions faciales des nos héros, et cela donne vraiment le ton du jeu.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Il est toujours dur de clore et de parler bien en détail de ces jeux épisodiques, car surtout dans le cas de cette saga Monkey Island, on n’avance finalement petit à petit dans une histoire plus globale, là ou les Wallace & Gromit étaient totalement indépendant, d’un autre côté nous avons la garantie d’un épisode de qualité mensuel, qui aura tout le nécessaire pour dérider nos zygomatiques, avec un doublage anglais au point, un humour omni présent et des graphismes réussis, sans oublier une aventure toujours aussi loufoque pour l’ami Threepwood, tandis qu’Elaine continue pour l’instant son voyage avec LeChuk nous laissant finalement la sale besogne. Il faut maintenant encore prendre son mal en patience avec les prochains épisodes pour voir comment cette histoire va évoluer.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer