JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Runaway: A Road Adventure

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 21 Mars 2003
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Runaway: A Road Adventure - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 24/11/2009 à 20:00


Avec trois ans d’écart entre la sortie de chaque épisode c’est cette semaine, dans deux jours pour être exact que sortira le troisième jeu de la série des Runaway, un jeu très attendu car il se doit de reprendre les grandes qualités de ses prédécesseurs, mais surtout, il se doit de nous apporter une conclusion au second épisode qui se terminait de manière assez abrupte sur un écran « A Suivre ». Mais avant de nous attaquer au gros morceau, je vous propose de revenir aujourd’hui sur le premier épisode, Runaway : A Road Adventure, qui a sans conteste contribué de manière très importante au retour d’un genre qui était alors quelque peu abandonné par les développeurs et éditeurs.

Dans Runaway nous incarnons Brian Basco, un personnage que rien ne semblait prédisposer à l’aventure qui l’attendait. Il nous racontera ses aventures en introduisant chaque chapitre l’air relaxé dans une chaise en bois, sans que nous ne sachions trop où il se trouve jusqu’à la fin du jeu. Son histoire commence alors qu’il a été accepté dans la prestigieuse université de Berkeley pour poursuivre ses études, et alors qu’il se met en route il décide de faire un détour par une librairie, et ne va pouvoir éviter de renverser une jeune femme, Gina Timmins qui sera l’autre personnage important de cette histoire. Cette dernière lui annoncera être poursuivie, et Brian bien que dubitatif au début ne manquera de lui apporter son assistance, même si cela est probablement aussi du à une forte attirance pour cette dernière.

Get Flash to see this player.

Ce jeu nous invitera alors à nous échapper d’un hôpital, visiter un musée, se retrouver perdu au milieu du désert avec trois drag-queens et quelques méchants, sans oublier de passer par un mystérieux village Hopi, une mine et un village typique du Far West habités par quelques personnages des plus surprenants, et quelque peu en décalage avec cette ville où ils résident. Ainsi on trouvera Sushi une hackeuse, Robert un rasta porté sur les plantes et Saturne plutôt porté sur les arts contemporains. C’est onc une belle palette de personnage très bien pensé que nous allons rencontrer et avec lesquels nous allons pouvoir interagir durant cette aventure.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le graphisme du jeu fait aussi parti des points forts du jeu, car non seulement le jeu d’aventure était assez délaissé, mais en plus les dernières productions avait fait appel à la 3D, avec tes jeux tels Escape From Monkey Island et Grim Fandango qui n’avait pas nécessairement convaincu, du côté des contrôles de jeu. Ici Pendulo Studio à fait le choix quelque peu audacieux de proposer un jeu qui serait intégralement en 2D, si la 3D a été certes utilisées, elle n’a servi qu’à la création des nombreuses animations peuplant le jeu, après quoi ces dernières furent retravaillée en 2D pour être intégré dans le jeu.

Ce pari a payé, puisque une fois le jeu disponible il a rencontré un certain succès en France, et montré tout le plaisir que l’on pouvait avoir dans ce genre jeu, avec des cinématiques agréables, un design réussi, même s’il aura peut être déçu certains, et des graphismes de haute résolution, et possédant une excellente cohésion des graphismes dynamique au milieu des décors, le choix de la 2D complète prenant alors tout sons sens. Le jeu n’oublie pas non plus de nous proposé une série d’environnement assez variés, entre une chambre d’hôpital de nuit, et une ville du Far West en pleine journée, en passant par une mine, les décors sont tous très soignés et l’on prend grand plaisir à les découvrir tandis que l’histoire progresse.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay du jeu ne réserve guère de surprise puisqu’il est on ne peut plus classique ainsi il faudra parcourir les nombreux écrans à la recherche des objets à récupérer, et parler aux personnages que vous rencontrerez afin d’avancer dans l’histoire. Le clic gauche vous permettra de déplacer Brian par défaut tandis que le clic droit permettra sur les points d’intérêts de changer entre l’observation et l’action avec le point en question. Du très classique donc mais efficace. On notera juste quelque passage un peu dommage par exemple remplir un certain réservoir d’eau impliquera de nombreux aller retour sans grand intérêts, et l’on aura aussi parfois un peu de mal à trouver certains objets, tandis qu’il sera parfois impossible de prendre un objet même si l’on sait ou sens que l’on en aura besoin, quelques rigidités donc mais qui n’enlève que peu de plaisir de jeu.

Enfin nous sommes aussi bien servi du côté sonore, les environnements sont agréablement mis en son, le jeu nous propose de plus quelques morceaux musicaux sympathique dont un thème interprété par le groupe Liquor. Mais se serait oublier l’excellent travail fourni par le studio Words of Magic sur la traduction très réussie, ainsi que sur la très grande justesse des voix choisies pour les divers personnages. Une très grande qualité qui na évidemment pas été étrangère à la réussite de ce titre en France.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

En concevant un jeu d’aventure classique, au gameplay traditionnel et tout en 2D, Pendulo Studio faisait un pari, un pari auquel a cru pour la France Focus home Interactive en sortant ce jeu chez nous en 2003. Un pari qui a réussi à n’en pas douté, le jeu s’étant bien vendu chez nous, tout en ayant reçu de bonnes critique, il n’était qu’une question de temps et de patience avant qu’un nouvel épisode ne soit annoncé.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer