JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Runaway: A Twist of Fate

  • Plateformes : PC , Nintendo DS
  • Date de sortie : 26 Novembre 2009
  • Présentation : 2.5D / 3ème personne

Runaway: A Twist of Fate - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 26/11/2009 à 09:07


Après être revenu sur les deux premiers épisodes de la saga, il est temps d’en revenir en ce jour de sa sortie, sur le tout nouvel épisode de la série intitulé Runaway : A Twist of Fate, dernière réalisation de Pendulo Studios. Toujours publié en France par Focus, nous démarrons une nouvelle aventure dans laquelle nous aurons fort à faire puisque, cet épisode se devra d’apporter une conclusion aux événements laissé en suspend dans le second épisode, tout en nous proposant une nouvelle aventure, qui finalement ne nous révèlera guère tout de suite ces événements, même si cela n’’est sans aucun doute que pour mieux nous surprendre ensuite.

Dans ce nouvel épisode, Brian est mort, ou du moins c’est ainsi que commence l’histoire, car bien entendu il n’était guère question de nous proposer un jeu dont Brian serait totalement absent, même si en fait cela aurait été l’occasion pour Gina d’avoir le premier rôle, puisque dans les épisodes précédents, elle se retrouver toujours en mauvaise posture dans le premier, et disparaissait assez rapidement dans le second épisode, forçant Brian à partir à son secours. Cette fois-ci il semble que Brian soit mort, et que Gina assiste à son enterrement, et que l’on découvre rapidement que Brian avait été interné après avoir été accusé du meurtre du colonel Kordsmeier. Bref l’histoire démarre sur les chapeaux de roues et je vous laisse en découvrir les tout premiers instants en vidéo.

Get Flash to see this player.

Ainsi commence donc l’aventure, qui donnera l’occasion à Gina d’avoir un rôle plus important dans la série, puisque c’est elle que nous incarnerons au début du jeu et sur une partie assez conséquente de l’aventure, je dirai que la répartition est assez proche de la moitié du jeu avec chaque personnage. On pourra surtout suivre une aventure dont finalement les chapitres sont un peu désordonnés, puisque l’on fera quelque bons entre présent et passé en fonction du personnage que l’on joue, jusqu’à enfin faire la lumière sur les événements du second épisode, et la fin de cette nouvelle aventure, qui ne manquera pas d’être un clin d’œil au fan de la première heure.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

D’un point de vue graphique, il va m’être assez difficile d’en rajouter par rapport a ce que j’ai déjà pu indiquer précédemment, on notera parmi les nouveautés, le passage à un mode 16/9 pour l’ensemble du jeu, ainsi les vidéos sont en pleine écran de même que le jeu, et supporte parfaitement les écrans maintenant de plus en plus majoritairement dans ce ratio. On retrouve le design que l’on avait pu découvrir dans les précédents épisodes avec un soin toujours aussi appréciable apporté à l’ensemble des environnements, et nous en verrons une fois de plus une petite variété. On se promènera ainsi dans un cimetière, avant de passer un moment à l’intérieur d’un asile, ou encore dans une cabane perdue au milieu de la forêt voir en pleine ville par une nuit bien sombre. On regrettera peut être juste de ne pas retrouver certains des personnages clefs pourtant apprécié dans les deux premiers épisodes, même si certains personnages seront de retour de manière assez inhabituelle.

Le jeu se pare comment son prédécesseur d’un bon nombre de vidéos, réalisées pour souligner les phases les plus importantes du jeu, elles se révèlent plus nombreuses que dans le volet précédent, mais aussi et surtout plus dynamique, tandis que si elles sont réalisée en 3D - comme les éléments du jeu qui sont eux ensuite intégrés en 2D, on profite donc d’une excellente intégration de ces dernières dans le jeu de manière quasiment imperceptible. Les graphismes ont de plus atteints un niveau encore supérieur à ce que Pendulo nous avait déjà proposé, avec toujours plus de détails et quelques effets présents ici ou là, qui sont du plus bel effet pour renforcer l’ambiance des différentes scènes du jeu.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

L’inventaire et peut être la petite déception du jeu puisque finalement, le visuel de notre personnage décrivant ses actions a disparu au profit de gros plans sur les objets lorsqu’on les observe, remplacé par un simple fond qui changera en fonction du personnage incarné et du chapitre en cours. Pour le reste les objets et personnages sont toujours intégrés de fort belle manière au décors, tandis que nos protagonistes ont une palette de mouvement toujours plus importante, leur permettant de réalisé de manière très correctes les diverses actions sans utiliser une unique action répété à chaque objet que l’on ramasse comme on peut le voir dans de nombreux jeux, un travail long à n’en pas douté puisque rappelons le l’intégralité du jeu est en 2D.

Le gameplay reprends tout le bien que l’on pensé de celui des deux précédents épisodes, le clic gauche permet toujours de se déplacer, et le clic droit de basculer entre l’observation et l’action sur un objet ou un personnage. Parmi les petites nouveautés appréciables pour ceux qui trouvent que les personnages ne vont pas assez vite, le double clic gauche fait son apparition, mais ne fera pas pour autant courir votre personnage, il commencera le déplacement et disparaitra progressivement avant d’apparaître progressivement près de sa destination et raccourcissant ainsi le temps de déplacement.

On trouvera de plus un système d’aide intégré au jeu, ce dernier est très bien pensé, et ne vous donnera jamais bêtement la solution, mais bien de bons indices pour vous mettre sur le chemin. Même si vous n’êtes pas coincés je vous conseille de le lancer au moins une fois par exemple au tout début du jeu, ne serait-ce que pour la surprise de la façon dont cet indice vous est donné, je n’en dirai pas plus afin que vous ayez la même surprise. Hors de cela on notera que contrairement aux précédents épisodes je n’ai pas rencontré d’impossibilité de prendre un objet avant d’en avoir besoin, ce qui est toujours fort appréciable. Il est de plus possible de revoir l’intégralité des séquences passées du jeu afin de retrouver où l’on en est dans le jeu si l’on revient après une longue absence par exemple

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Côté son, une fois encore Pendulo et Focus ne se sont guère éloigné de la recette qui a fait le succès des épisodes précédents, la traduction et le doublage ont été assuré comme depuis le début par le studio Words of Magic, à qui l’on doit du coup une traduction et un doublage très réussi, reprenant les voix habituelles de la série. Le jeu fait aussi la part belle à la musique avec une ambiance musicale plus travaillées et complète que dans les précédents épisodes, alors que les divers bruitages restent toujours aussi bons. On notera juste de léger bug dans la lecture de certains sons, mais qui restent extrêmement rares.

Vous l’aurez compris si vous avez aimez les précédents épisodes, vous ne serez pas dépaysés avec ce nouvel épisode qui prend à son compte un certains nombre de nouveauté, des plus appréciables, le système d’aide ingénieux permettra aux moins aventuriers de trouver une aide à leur problème, et les nouveaux joueurs seront introduits à l’histoire dans ce jeu sans trop de peine puisque s’il y a un lien avec les précédents et des clin d’œil il est tout à fait possible d’y jouer sans avoir jouer aux précédents. Runaway possède donc de très bonne qualités, et s’avère être un très bon jeu, avec des énigmes logiques, et très peu de chasse au pixel, l’humour est omni présent, et des personnages variés vous attendent au long de cette aventure.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer