JeuxDAVenture.og

Video Games Live 2009 : L'avis de Cédric

Par Aurelien Vandoorine le 05/12/2009 à 20:13


Il est des soirées dont on ne voudrait qu’elles ne s’arrêtent jamais… Des soirées du genre se retrouver entre personnes ayant la même passion, partageant la même connaissance, et ne pas subir des critiques du genre : « Les jeux vidéos, c’est que pour les enfants, ça rends violent… » : il est de connaissance notoire ma passion pour les jeux vidéos. Ce Samedi 21 Novembre en fait partie.

Durant le trajet en train d’Avignon vers Paris, je me remémorais les souvenirs de l’année passé. Un très bon concert qui m’avait laissé sur ma faim. Non pas que je n’avais pas apprécié le cru 2008, mais un goût de trop peu. Le volume 1 du VGL dans les oreilles et voila que les mélodies me transportent à nouveau dans un lieu hors de toutes critiques. L’impatience me gagnait : Qu’allais-je entendre ce soir ? Le même concert que 2008 ? La musique d’Assassin’s Creed 2 auquel je jouais il y a encore 1 heure ? Le thème d’Halo ?

Arrivé à Paris, Gare de Lyon, je fut récupéré par Aurélien, avec qui je passais un bout de l’après-midi afin de discuter de nos souvenirs de l’an passé, nos suppositions pour cette soirée : « Ah j’aimerais trop voir Shadow of the colossus avec le theme principal la ! » « Et pourquoi pas Assassin’s Creed 2 ? » et autres conversations du même genre histoire de faire passer cette interminable attente.

Enfin le soir… Enfin 19h, les portes s’ouvrent… Et nous voila, pénétrant dans ce palais des congrés, celui la même qui nous avait accueilli l’an dernier, 13 mois d’écart. La magie est à nouveau là. Au loin, nous perçevons des sons de cuivres : la fanfarre Vagabontu est déjà sur place et nous accueille sur le theme des Lapins Crétins. Mais ce n’est pas tout. Ils ne sont pas tout seul : Un lapin crétin géant les accompagne ! Je ne m’étalerais pas sur les stands présents, Aurélien l’ayant déjà fait. Après un bref passage a la boutique « Ah, je sais pas si ça rentrera dans le sac tout ça ! » Nous nous dirigeons vers la porte d’entrée de la salle. Nous nous faisons placer, et admirons le décor de cette année. Des rampes de spots supplémentaires semblent avoir été rajoutées, 2 écrans plus petits encadrent le grand écran de l’année dernière : Ils ont décidés de nous en mettre encore plus plein la vue. Les minutes passent.

L’orchestre Vagabontu s’avance sur scène, joue le morceau des Lapins Crétins sur fond de clip video bien marrant.

On nous introduit Yume Duo. Ils ont su retranscrire leur morceau à la perfection. On comprends pourquoi ils ont gagné le concours.

La salle s’éteinds lentement.

Les vidéos d’introduction au VGL commencent à se diffuser. Rententissent les leetstrreetboys, La course poursuite de Ms. Pacman et l’hommage gamer à Michael Jackson. Puis arrive le Star Pop Orchestra. Suivi de l’un des deux Maîtres de Cérémonie : Jack Wall.

Ca y est… On y est…

On commence avec l’habituel Medley Classique, et déjà, je ne pu m’empecher de remarquer qu’un nouveau morceau apparait : Contra.

Arrive Tommy, plus survolté que lors du concert 2008 : Cette année, nous n’allons pas être au bout de nos surprises.

La tracklist défile, et je m’aperçois au fil du temps qu’hormis quelques morceaux clés, elle a complétement changé ! Déjà le morceau d’ouverture n’est plus le même. Il s’agit du medley Metal Gear Solid. A la fin de celui-ci, premier rebondissement : Qui est sous le carton ? L’année dernière il s’agissait de Tommy, mais voila que cette année, il arrive de la droite de la scène. Après un rapide échange avec le public, nous comprenons pourquoi le carton est plus grand. C’est Martin Leung qui sort du carton ert enchaine avec son medley Final Fantasy. Défilent par la suite Myst, Shadow of the Colossus, la video du premier jeu vidéo et de son concepteur Ralph Baer que nous avons pu voir lors d’un petit entretien via Skype. S’enchainent ensuite Liberi Fatali, et le theme de Zelda avant d’entamer l’entracte de cette première partie bien chargée. A noter durant cette première partie le concours sur Frogger, qui nous a bien fait rire.

Et voila que retenti la vidéo « My Childhood in 4 Minutes » qui annonce le retour du concert d’ici peu de temps. Et voila que tout reprends de plus belle : Entretien via Skype avec Jesper Kyd suivi de la musique version longue du trailer d’Assassin’s Creed 2.

Vont ensuite s’enchainer Warcraft, le medley de Mario avec l’orchestre, Martin Leung et son interpretation du theme de Mario avec les yeux bandés. A notre grande surprise, ce dernier interprêtera même quelques titres « à la demande ». Challenge réussi pour Martin Leung. Standing Ovation. Voici que s’avance le concours de Guitar Hero Aerosmith. Le finaliste remporte le concours haut la main.

Et le concert reprend de plus belle.

Le medley Megaman, la suite Halo, et enfin One Winged Angel. Mais voila que le public en redemande. Et nous nous retrouvons avec en point d’orgue : le Castlevania Rock.

La salle se rallume. Standing Ovation.

Alors que tout semblait fini, voila que Tommy nous demande d’attendre, de nous faire savoir qu’il a aprpécié le public français de cette nuit, et nous dit que exceptionnellement, nous allons avoir droit a un morceau supplémentaire.

La salle est remplie d’euphorie.

2 guitares sont emmenées sur scène. Une pour Tommy, l’autre pour « quelqu’un d’autre ». Et voici que retentissent dans un medley les thèmes de Chrono Trigger/Cross.

La salle laisse exploser sa joie.

Clou du spectacle pour la seconde guitare ? La vidéo parle d’elle-même.

Tommy nous fait savoir à la fin du concert qu’ils reviendront en 2010 pour un nouveau concert. Il est fort à parier que j’y serais.

Le concert de cette année aura été explosif. La question que je me posais tout le long était : « Mais jusqu’où vont-ils pousser cette année ? » La réponse à dépasser mes attentes. Si l’année dernière m’avait fait rester sur ma faim, cette année, la seule envie que j’ai, c’est d’y retourner le plus vite possible. Revivre cette expérience, savoir quels morceaux seront présents l’an prochain, quelles interview nous auront, quels bonus nous aurons.

Cet année encore, le concert aura réellement démontré que les jeux videos n’existe pas que pour jouer, mais bien que la musique des jeux vidéos est aussi un art à part entière. Sans la musique le jeu vidéo n’est rien.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer