JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Metropolis Crimes

  • Plateformes : Nintendo DS
  • Date de sortie : 1 Octobre 2009
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Metropolis Crimes - Le test

Par Aurelien Vandoorine le 06/12/2009 à 12:00


Après nous avoir bien surpris avec des titres comme la série des In Memoriam et eXperience 112. Lexis Numérique reviens nous proposer une aventure dans un style de gameplay plus classique, avec Metropolis Crimes, un jeu d’aventure conçu pour la Nintendo DS. Après deux jeux où finalement nous étions le personnage dans le jeu, ici nous incarnons un personnage détective privé, dans une ville corrompue par le crime.

Cliquer pour agrandirMetropolis, une ville sombre et dans laquelle notre héros gagne sa vie en exerçant le métier de détective privé, ce qui ne manque pas de donner de nombreuses affaires à notre fin limier, puisque Metropolis et littéralement rempli de criminel allant du petit voleur au membre de la mafia, un environnement des plus propices à de nombreux drames des quels Red Johnson, ne manquera pas de s’occuper, qu’il s’implique de manière volontaire, ou involontaire. C’est ainsi que ce sont quatre enquêtes à résoudre qui vous attendent dans cet univers particuliers.

Chaque enquête se verra décomposé en plusieurs phases, vous rencontrerez un bon nombre de personnages, j’ai envie de dire tous plus odieux les uns que les autres, et plus mystérieux encore, qu’ils vous donneront bien du fil à retordre pour comprendre toutes les implications de chacun dans les différentes affaires. Vous parcourez les divers lieux de Metropolis à la recherche d’indice et de suspect et ne manquerez pas de rencontrer les divers protagonistes, sans oublier un agent de police fort difficile à satisfaire et tirant des conclusions hâtives afin d’être tranquille le plus rapidement possible, tant il a peur des suspects qu’il trouvera sur les lieux des crimes, il ne tiendra donc qu’à nous de comprendre ce qui c’est réellement produit et d’en fournir les preuves et conclusions à l’agent Robert.

D’un point de vue graphique, Metropolis Crimes prend une approche assez similaire à celle de la série des Phoenix Wright, les décors et personnages sont ainsi très soignés et réalisés en 2D. On trouve ainsi un bon nombre d’écrans riches en détails divers sur les lieux que nous allons parcourir. Les personnages ont eu droit à un travail très agréable, auquel on trouvera peut être juste à redire sur le faible nombre d’expression qu’ils peuvent donner. Les affaires sont d’ailleurs introduites avec un petit générique tel des épisodes de séries des plus réussis et parfaitement dans le ton du jeu.

Cliquer pour agrandirCôté objets on découvrira une interface qui nous permettra de les manipuler en 3D, car il nous faudra bien observer les divers objets trouvés pour parfois remarquer des détails qui ne sont pas toujours directement visible à l’écran. Ces objets sont assez agréable mais tranche souvent un peu trop avec l’aspect dessiné. Heureusement cette 3D est tout de même utilisé à bon escient et entre le fait de s’approcher pour voir un détail particulier et de pouvoir faire tourner les objets pour trouver toutes les informations qui nous seront utiles.

Le gameplay est comme toujours le point névralgique d’un jeu quelque soit son style. Et encore plus sur DS lorsque l’on utilise les capacités de la machine de Nintendo à tracer diverses formes ; malheureusement c’est sans doute ici que se trouve l’un des plus gros points faibles du jeu. L’interface de base est parfaitement fonctionnelle ainsi rien n’apparait à l’écran, il nous faudra tracer un cercle qui une fois tracé nous permettra en le déplaçant d’observer les décors, et d’interagir avec ce dernier. Ce « curseur » d’action disparaitra de lui-même après quelques instants sans avoir été utilisé.

Cliquer pour agrandirPour les dialogues l’interface commence quelque peu à montrer ses défauts car au lieu de taper sur l’option que l’on souhaite, il faudra effectuer diverses formes fonctions de la réponse que l’on souhaite, un usage peut être assez amusant par moment mais pas toujours intuitif et rapide, la reconnaissance de ces symboles pouvant être parfois capricieuse, tel le point d’interrogation à faire pour interroger un suspect. Mais le problème est bien plus flagrant avec la résolution d’énigme, lors de l’observation des divers points d’intérêts où se mélange deux problèmes, à la fois la reconnaissance des mouvements, et à d’autre moments la logique même des énigmes. Par exemple une énigme vous demande de manier une canne à pêche de manière assez simple pour récupérer un autre objet prendre l’objet ne pose pas de problème, mais une fois agrippé avec le hameçon, il faut non pas faire descendre le hameçon mais couper la ligne pour récupérer notre objectif, alors que la canne à pêche est entièrement entre nos mains. Ceci sera bien pus gênant dans diverses manipulations pas très évidents, car le temps est compté lors de ces énigmes et mettre plus ou moins de temps ou rater une action peut mener à refaire l’énigme depuis le départ.

Fort heureusement tout n’est pas complètement noir, ainsi on trouve quelques très bonnes idées ainsi l’observation de certains jeux documents, mènera à la fin de l’observation à devoir répondre à certains nombre de question précises sur ce que l’on viens d’observer, avec un petit bémol du fait que l’on aura souvent une répétition d’une même question avec un simple changement d’objet qui est un peu dommage. De la même manière il vous faudra pour conclure une enquête identifier par vous-même le bon coupables et répondre à un ensemble de question sur tout ce qui est arrivé durant l’enquête, afin d’accéder à la conclusion de l’enquête obtenir un score trop faible sur ces questions ou la sélection du mauvais coupable vous demanderont d’effectuer une nouvelle tentative de rédaction du rapport, jusqu’à obtenir un score suffisant et avoir choisis le bon coupable. Il est dommage sur ce point que l’on puisse confirmer l’identité du coupable même en ayant une explication pas suffisamment complète pour finir le chapitre. On regrettera aussi qu’il n’y ait que des sauvegardes automatiques sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle.

Cliquer pour agrandirEnfin au niveau sonore, comme souvent sur DS il n’y a aucune voix il s’agira de texte indiqué directement à l’écran sans aucun artifice tel que l’on peut le voir dans de nombreux jeux, remplaçant les paroles par des successions plus ou moins rapides de bips. La musique du jeu et son ambiance ont quant à elles étaient travaillées et sont fort agréable, notamment le thème qui introduit chaque épisode, qui est des plus réussis.

En conclusion Metropolis Crimes est une bonne surprise, les histoires sont réussies, logiques et intéressantes, et l’univers impose très facilement son ambiance sombre à souhait, avec des personnages réussis et un univers crédible. Le problème est vraiment le gameplay qui ne donne pas entière satisfaction au point de vue de la reconnaissance des actions à effectuer, voir parfois de la logique pas toujours très simple à comprendre de certaines énigme, devant lesquelles on est en général laissé face à l’énigme sans aucune instruction sur ce qu’il nous faut faire. On peut tout de même espérer une suite au jeu, disposant de scénarios solides, et intéressant et d’un univers réussi, qui en corrigeant les défauts du gameplay, deviendrai bien plus agréable à jouer.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer