JeuxDAVenture.og

Festival du Jeu Vidéo : La fin d'un temps ?

Par Aurelien Vandoorine le 10/09/2010 à 21:31


Le Festival du jeu vidéo ouvrait ses portes ce vendredi, pour une cinquième année consécutive, après des années précédentes fort réussies, et avec une grande question sur ce qui allait se passer, au vu de l'annonce dans le courant de l'année d'un nouvel événement le Paris Games Week organisé par le SELL, Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisir. Et l'existence avant même ce festival du Micromania Games Show. Revenons donc sur ce salon version 2010.

Autant le reconnaître de suite le salon annonçait la couleur il n'y a pas si longtemps, il serait très différent de ce que l'on avait pu connaître les années précédentes. Il suffisait de voir les exposants annoncés, desquels étaient absents tous les grands éditeurs français, et qui semblait du coup se retrouver plus rempli de développeur plutôt web et mobile, avec bien entendu quelques exceptions. On notera ainsi que Focus était représenté sans vrai stand à son nom, mais avec la présence par exemple de Trackmania sur Wii, ainsi que de Faery : Legends of Avalon. Il fallait toutefois se rendre à l'évidence on était loin de l'ambiance des années précédentes, et la partie dédié aux jeux de sociétés et de rôle papier, étaient beaucoup plus attractif.

Heureusement pour les quelques jeux récents présents il y avait le stand Fnac Gaming qui proposait quelques jeux en avant première rien de vraiment exclusif, mais des jeux toutefois pas encore disponible, avec un stand du coup assez rempli, car plus attractif. Était présent aussi un mini musée du jeux vidéo qui après la fermeture du toit de la Grande Arche de la Défense, trouve ici un lieu de refuge, et permettait de revenir dans « l'antiquité » du jeux vidéo, jusqu'à même jouer à un certain Pong. A côté de cela se trouvait aussi divers constructeurs ou fournisseurs de matériel tels Samsung, MSI, LDLC. Et le salon accueille comme chaque année la finale française des World Cybergames visant à sélectionner les joueurs qui représenteront la France sur Trackmania, Counter-Strike, Forza Motorsports 3 ainsi qu'Asphalt, compétitions qui prendront place durant le week-end.

Le salon permettra tout de même aux jeunes qui voudrait travailler dans le secteur du jeux vidéo de prendre des informations précieuses puisque diverses écoles qu'elles soient dédiées au jeu vidéo, ou plus simplement informatique, permettront de prendre tout les renseignements nécessaires sur les divers cursus. Enfin le salon conserve une partie conférence avec quelques invité mais dont toutefois certaine semblait résolument plus orienté professionnel que grand publique.

En conclusion, c'est un salon en recherche d'un renouveau qui se présente cette année, et on trouvera dommage sans aucun doute que le salon, qui avait maintenant une organisation assez rodée n'est pu être utilisé par le SELL plutôt que de créer un événement à part, car l'association du Festival du Jeu Vidéo et du Monde du Jeu était vraiment une excellente idée, avec des entrées distinctes mais un ticket unique, et surtout le lien fort qu'il peut y avoir entre les deux univers, après tout bien des jeux de rôles PC, utilise les règles de Dungeons & Dragons qui est une référence du jeux de rôle papier, et que cela permet après un moment devant les écrans et souvent seul devant le jeu, de prendre part à l'un des nombreux jeux pouvant être testé, en compagnie d'autres amateurs. Il ne reste donc qu'à attendre le salon du SELL appelé Paris Games Week qui se déroulera du 27 au 31 octobre, et dont il semblerait que le Micromania Games Show puisse être un genre d'extension qui se déroulerai le 1er novembre, pour voir ce que proposera ce nouveau salon.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer