JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Lost Horizon

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 24 Septembre 2010
  • Présentation : 2.5D / 3ème personne

Lost Horizon - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 31/12/2010 à 17:22


Après deux épisodes de Secret Files, il était temps de laisser Nina et Max se reposer de leurs aventures, c'est pourquoi c'est une histoire totalement séparée avec de nouveaux personnages qui nous est proposée par Animation Arts. Suivez les aventures de Fenton Paddock au travers du test de Lost Horizon !

L'histoire débute par une introduction assez rapide des événements qui se déroulent, on ne sait trop où au départ, deux soldats anglais étant attaqués et accompagnant un moine, l'un d'entre eux pénètre dans une salle mystérieuse en compagnie du moine qui lui donnera un objet mystérieux à utiliser pour s'échapper, ce qu'il ne manquera pas de faire. Puis, on se retrouve un peu brutalement dans un bar de Hong Kong en compagnie du personnage qui sera le héro un peu malgré lui de ce jeu, Fenton Paddock, et qui semble plus préoccupé de rencontrer de jeune femmes qu'autre chose, tandis qu'il est poursuivi par la mafia chinoise, pour avoir quelque peu empiété sur leur territoire. Après avoir survécu à une mort qui pouvait être au choix par noyade ou par asphyxie, on se retrouve dans le bureau du gouverneur qui demande notre aide pour aller à la recherche d'un soldat britannique porté disparu au Tibet qui n'est autre que le meilleur ami de Fenton.

C'est ainsi que le jeu nous mettra à la recherche d'un moyen pour se rendre au Tibet, cette région n'étant à l'époque pas cartographiée, ce faisant nous croiserons divers personnages plus ou moins amicaux : Kim la jeune nièce d'un cartographe qui va se retrouver prise dans cette histoire malgré elle, une comtesse nazie bien décidée à découvrir les mystères d'un temple mystérieux censé mener à Shambhala, et bien d'autres dont il faudrait s'assurer l'aide ou encore de les éviter afin de progresser dans le jeu, qui nous propose une trame assez classique, avec quelques surprises pas très inattendues, mais d'autres, heureusement, le sont un peu plus.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le graphisme est assez troublant et un peu décevant car on dirait que les moyens n'ont pas été mis pour en faire le jeu qu'il aurait dû être. En cela, Lost Horizon nous propose tout d'abord des arrières plans vraiment très soignés et regorgeant de détails et d'effets de lumières très réussis, sans oublier des effets tout aussi bien mis en œuvre pour la météo, telles la pluie et la neige présentes sur certaines scènes du jeu, mais qui ne font que mettre en exergue le point faible graphique de Lost Horizon : les personnages 3D extrêmement peu détaillés, bien que réussis graphiquement, manquent d'un petit quelque chose qui en ferait de beaux personnages, là on a le sentiment de personnages très plastiques, et cette impression ne fait que se renforcer lors des gros plans durant les discussions qui sont une très bonne idée, ou du moins, le serait si ces derniers se montraient expressifs. Hors leurs expressions sont extrêmement limitées là où bien des détails auraient pu transparaître aussi bien visuellement que par la parole du personnage.

L'intégration des personnages aux décors, ainsi que les nombreux objets que l'on peut emmener, est heureusement quant à elle réussie, ce n'est pas encore le cas partout mais globalement on ne voit qu'assez rarement au premier coup d'œil les objets pouvant être ramassés ou utilisés. Lost Horizon nous propose aussi un petit nombre de cinématiques assez réussies et qui viennent ponctuer les différents moments importants du jeu.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay se veut très classique et ne déroutera guère les joueurs des précédents jeux du studio, ni les habitués du jeu d'aventure. On retrouve donc une interface où le bouton droit permet exclusivement d'effectuer des observations sur n'importe quels objets, personnages ou points d'intérêts, tandis que le bouton gauche permettra d'effectuer toutes les interactions, qu'il s'agisse d'utiliser ou de combiner des objets, d'en ramasser, ou encore de parler à un personnage, alors qu'en dehors de zone interactive, il permettra tout simplement de déplacer notre personnage qui courra automatiquement si la distance est assez importante.

On retrouve aussi une des facilités des Secret Files, en effet les objets peuvent être nombreux et variés, toutefois il est impossible d'utiliser un objet à un autre endroit si les développeurs ne l'ont pas prévu. Ce qui finalement évite de frustrer le joueurs par de nombreuses phrases type du genre « Ça ne marche pas », ou « C'est impossible », mais qui d'un autre côté peut éventuellement rendre le jeu plus dirigiste, puisque en plaçant un objet au dessus des différents points d'intérêts, on saura immédiatement si l'action est valide ou non, ceci venant être facilité par la présence renouvelée de la possibilité de révéler toutes les zones interactives du jeu. Le jeu nous propose aussi, bien que cela ne soit qu'en une ou deux occasions, de jouer avec deux personnages. Dans un cas c'est assez classique et l'on ne sera guère surpris, bien qu'au final le rôle du second personnage soit un peu trop minimaliste, se résumant à donner des objets à Fenton. Le second bien plus intéressant dont je ne vous révélerai pas le fonctionnement pour ne pas vous spoiler, est beaucoup plus sympathique mais se montrera aussi assez court.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le doublage du jeu est correct mais il manque un petit quelque chose y compris pour les personnages principaux, la voix étant globalement assez monotone, et avec très peu de jeu d'acteur, en plus d'être assez stéréotypée pour plusieurs personnages secondaires. Ce qui est vraiment dommage car en dehors de cela, les bruitages de l'environnement sont vraiment très soignés, et on trouvera dans Lost Horizon la présence de divers thèmes musicaux soignés et bien intégrés au jeu qui sont fort agréables. Peut-être la traduction manque-t-elle aussi de punch dans la restitution de l'humour qui semble quelque peu manquer sa cible en bien des occasions.

En conclusion, Lost Horizon reste un bon jeu d'aventure, l'histoire est bien pensée, les énigmes s'enchainent correctement et sont la plupart du temps parfaitement logiques, mais l'on regrette vraiment que tout n'est pas été fait pour en faire le grand jeu qu'il aurait pu être avec un doublage de qualité, et surtout des personnages décents, ces derniers étant très en deçà de ce que l'on avait pu voir dans Secret Files qui utilise le même moteur de jeu. Peut être quelques mois de plus auraient-ils permis cela ? On notera quand même la très bonne idée des bonus qui se libèrent à la fin du jeu, on passera sur la séquence de combat qui n'a que peu d'intérêt, pour regarder plus en détail un court puzzle qui une fois reconstitué nous révèle un message nous demandant d'attendre Secret Files 3, mais le plus surprenant est l'intégration du prototype de Lost Horizon qui avait été présenté à la Games Convention de 2008 et que tout les joueurs pourront ainsi découvrir. Un bilan donc assez mitigé sur ce jeu qui aurait pu être tellement mieux réussi.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer