JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Ghost Trick : Détective Fantôme

  • Plateformes : Nintendo DS , iPhone
  • Date de sortie : 14 Janvier 2011
  • Présentation : 3D / 1ère personne

Ghost Trick : Détective Fantôme - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 16/01/2011 à 19:54


Alors que Phoenix Wright est maintenant connu à peu près partout dans le monde, son créateur Shu Takumi, nous propose une toute nouvelle idée, dans laquelle on retrouvera un certain héritage de sa précédente série, mais c'est bien un jeu dont les bases sont totalement différentes et quelques peu surprenantes qui s'offre à nous, et dont je vous propose de découvrir le test.

Dans ce jeu, vous incarnez un fantôme, rien de moins car « Ghost Trick » ne commence pas à un autre moment que celui de votre mort. Seulement voilà, le choc de la mort vous a rendu amnésique. Une seule chose est sûre, une jeune demoiselle dont vous ne vous souvenez pas est sous la menace d'une arme et il va falloir la sauver, mais une fois trépassé, cela s'avère bien plus difficile qu'il n'y paraît. Après tout, qu'est-ce qu'un mort peut bien faire, à part être le témoin des événements ?

C'est à ce moment qu'un mystérieux esprit va vous révéler l'existence de vos pouvoirs de fantôme, qu'il va falloir utiliser pour changer le destin de cette jeune femme. C'est ainsi que débute « Ghost Trick », pour lequel je ne vous en dirai pas plus sur son histoire, tant celle-ci doit se découvrir en jouant pour conserver toutes ses surprises. Ce jeu sera l'occasion de rencontrer de nombreux personnages et destins, qui sembleront finalement inextricablement liés les uns aux autres. C'est ainsi qu'en parlant à ces divers protagonistes et en modifiant leur destin qu'il deviendra possible de découvrir sa propre identité, et de comprendre l'incroyable succession d'événements. Cependant, il faudra vous dépêcher puisque au petit matin, votre âme disparaitra à tout jamais, c'est donc une nuit chargée qui vous attend.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Du côté graphismes, le jeu utilise un mélange de 2D et de 3D très sympathique, les décors sont nombreux et variés et leur représentation ainsi que les possibilités d'interagir avec ces derniers sont nombreuses, car c'est au travers de ces interactions que l'on pourra avancer dans le jeu. On passera ainsi par divers décors, certains pouvant se montrer assez surprenants, d'une décharge au début du jeu, à un véhicule en mouvement, un parc, un restaurant ou encore un missile, il y a une grande variété de lieux à découvrir, et les personnages que l'on rencontre lors des dialogues, ont droit à une très sympathique représentation à la manière des Phoenix Wright.

Toutefois, « Ghost Trick » propose surtout des personnages 3D très réussis, ils ne sont pas très détaillés certes, mais ils disposent d'une grande palette de mouvements, et sont fort bien intégrés aux décors 2D composant le jeu. Certains ont par ailleurs des comportements plus délirants les uns que les autres, et on retrouve là le génie de Shu Takumi dans la composition des personnages qui a déjà servi sur sa série précédente, donnant vie à tout un petit monde et à des relations entre les personnages qui, bien qu'obscures au début, se dévoileront petit à petit bien plus complexes.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay du jeu est bien le point le plus surprenant et montrera rapidement son apparente simplicité extrême, mais qui deviendra finalement pas si évidente que ça à mesure que l'environnement dans lequel nous évoluons, gagnera en complexité. Le jeu se décompose en fait en deux phases dans lesquelles en même temps il y a deux modes. Ces deux modes sont le monde réel, et le monde fantôme, la différence tient au fait que dans le monde réel tout ce que l'on peut faire est effectuer une action avec l'objet que notre esprit occupe et c'est tout, car c'est dans le monde fantôme que le jeu prend toute son ampleur. Dans ce mode l'on voit les noyaux des objets dont nous pouvons prendre possession, et nous ne pouvons nous déplacer que d'un noyau à un autre à condition toutefois que ce noyau ne soit pas trop éloigné.

Et c'est là qu'intervient la différence fondamentale entre les deux mondes : si dans le monde réel le temps s'écoule, dans le monde fantôme ce dernier est figé, ainsi il faudra utiliser intelligemment la bascule entre ces deux modes pour prendre possession par exemple d'un objet en déplacement, puis attendre un peu dans le monde réel, avant de basculer de nouveau dans le monde fantôme où le noyau se sera déplacé, permettant d'atteindre un nouveau noyau. Dernière action possible dans le monde fantôme, il nous est possible de parler aux morts mais surtout de revivre leurs quatre dernières minutes afin de tenter d'empêcher leur mort, après avoir vu ce qui était arrivé. Lors de la bascule dans ce monde des quatre minutes, il faudra toutefois agir rapidement, car le temps vous est réellement compté, et certaines actions ne pourront parfois être faites qu'à l'ultime moment, requérant ainsi une grande patience de votre part.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Du côté sonore, « Ghost Trick » nous propose comme habituellement sur DS une absence de voix, mais le jeu n'est toutefois pas avare en sons, l’environnement étant fort agréablement bruité par de nombreux sons, mais surtout, avec une bande son fort agréable, sans doute un peu moins percutante que celle des Phoenix Wright, mais qui donne là encore une ambiance très réussie à ce jeu d'aventure.

Le créateur de Phoenix Wright nous propose donc ici un nouveau jeu d'un type très différent, finalement dans lequel on peut plus voir une parenté avec « Experience 112 », où l'on ne pouvait pas interagir directement sur l’environnement. Le jeu se montre rapidement très intriguant et les mystères se dévoilant petit à petit ne manquent pas de tenir en haleine le joueur. Partant d'un concept de gameplay très simple, le jeu ne montre toutefois pas une grande variété de gameplay, mais finalement ce dernier est fort heureusement maitrisé, on regrettera juste que « Ghost Trick : Détective Fantôme » ne soit pas un peu plus long, tant on aurait aimé resté dans cet univers. Voici donc un jeu d'aventure qui permettra de débuter cette nouvelle année comme il se doit.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer