JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Les Aventures de May: L'Etrange Disparition

  • Plateformes : Nintendo DS
  • Date de sortie : 20 Juillet 2011
  • Présentation : 3D / 1ère personne

Les Aventures de May: L'Etrange Disparition - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 22/08/2011 à 19:12


Annoncé peu de temps avant sa sortie en France, Les Aventures de May : L’Étrange Disparition est maintenant disponible pour DS, un jeu qui par son apparence lors du communiqué de presse faisait, un peu fortement penser à un certain Professeur Layton. Voyons ce que nous réserve ce jeu, qui n’est pas le premier à tenter d’avoir un succès similaire.

Cliquer pour agrandirL’histoire du jeu débute alors que May et Terry s’envolant dans un ballon se retrouvent pris dans un tempête et que la personne qui les accompagnait et les dirigeait tombe à l’eau. Ils se retrouvent bientôt dans la ville mystérieuse de Dragonville, ou du moins May, car lorsqu’elle reprend ses esprits, son frère a disparu laissant un mot, et c’est donc lui que l’on va chercher à retrouver au long de l’histoire.

Nous rencontrerons de nombreux personnages au travers de l’histoire. Toutefois seul le personnage nommé Doyle reviendra à intervalle régulier nous donner des conseils. ET l’on trouvera aussi de nombreuse référence par les divers personnages à un certain Uter. En dehors de cela, il y a bien des énigmes à résoudre, mais peu de mystères dans l’histoire qui reste assez simple.

Le graphisme du jeu est assez réussi, on retrouve un design 2D fort sympathique qui, là aussi, n’est guère sans manquer de rappeler un certain Professeur Layton, notamment avec ses personnages avec des yeux tout noirs et relativement simples. L’univers n’est pas très étendu mais propose des environnements assez détaillés et agréables à parcourir. Les personnages 2D sont aussi proches du style du jeu et bien intégrés aux décors.

Cliquer pour agrandirLe jeu place aussi ici ou là quelques courtes séquences vidéo qui viennent ponctuer les moments les plus importants du jeu, celles-ci sont aussi assez sympathiques, bien que parfois, l’encodage soit un peu fort et pixélise certains passages de manière un peu prononcée.

Concernant le gameplay, là encore difficile de ne pas trouver des ressemblances flagrantes avec Layton, jusque dans le placement des icônes et le fonctionnement des menus. On trouve un bouton qui permet d’accéder à l’inventaire, aux fiches personnages, options et à la sauvegarde, et un autre bouton permettant l’interaction avec les lieux et objets du décor, par l’apparition de flèches jaunes. Toutefois et c’est une des petites bizarreries, seule l’interaction avec les personnages se fait directement à l’écran, alors que pour activer des puzzles ou des mécanismes, il faudra passer par le déplacement.

Les énigmes sont le cœur du jeu, et c’est bien là le seul point de différence avec Layton car l’on trouvera quelques énigmes d’un genre différent, au travers de trois catégories. Tout d’abord des épreuves de rythme qui, honnêtement, sont parfois très faciles et d’autres très difficiles, que l’on peut heureusement passer en payant avec des points d’indices. Deuxième catégorie les jeux objets cachés, une énigme qui reviendra régulièrement et qui n’a guère d’intérêt, d’autant que dans ces énigmes comme dans d’autres, il n’est pas rare d’y trouver des erreurs de traduction sur les objets à rechercher, ne facilitant guère la tâche. Enfin, un jeu de type Picross apparaît aussi et dans celui-ci, il convient de deviner quelles cases colorer en fonction de nombres représentant les groupes de blocs verticaux et horizontaux.

Cliquer pour agrandirSur l’aspect sonore, le jeu s’en tire correctement, on trouve quelques doublages sympathiques dans les quelques courts extraits vidéo, où les personnages peuvent parler, pour le reste on a les bips habituels des jeux sur consoles portables. La musique est agréable et suit bien l’aventure, mais malheureusement manque de variété dans la longueur, l’univers n’étant qu’assez peu bruité.

Conclure sur un jeu comme celui-ci est difficile, comme je le craignais quelque peu après une première impression, on a un jeu qui se veut comme un clone de Layton. Certes, cela n’est pas forcément un mal, mais on retrouve des menus et fonctionnements strictement identiques, jusqu’au nombre de points des différentes énigmes, ou même dans les polices et le positionnement de diverses informations. Il est du coup un peu dommage de ne pas avoir réellement innové. Mais le plus grand manque du jeu, hormis de nouveaux puzzles plus intéressants et une meilleur jouabilité, c’est bien une histoire prenante, car si Layton est certes lui aussi un jeu d’énigmes, l’histoire mérite aussi très largement que l’on s’y arrête et donne une vraie envie de progresser, avec de nombreux mystères. Ici malheureusement, le fil conducteur est mince et l’on ne trouvera guère de vraies surprises au bout de l’histoire, ni de nombreux mystères. Le jeu est donc correct mais sans être une grande surprise, on souhaitera donc que pour un prochain jeu, il se libère de tout cet aspect copier/coller de Layton pour créer vraiment leur propre expérience et se différencier.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer