JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Deponia

  • Plateformes : PC , PlayStation 3
  • Date de sortie : 14 Juin 2012
  • Présentation : 3D / 1ère personne

Deponia - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 11/06/2012 à 21:22


Alors que l’on attend dans quelques semaines la sortie de leur autre jeu d’aventure, c’est en ce mois de juin, que nous arrive Deponia, toujours conçu par Daedelic Entertainment avec son univers littéralement déjanté et surprenant, un jeu qui devrait se révéler bien plus humoristique que leurs précédents titres, de quoi peut-être passer un bon moment en ce mois de juin maussade.

Deponia est le nom de la planète où se déroule notre aventure, une planète qui n’est rien d’autre qu’une gigantesque décharge à ciel ouvert, le nom du jeu n’ayant pas été choisi au hasard, puisque le mot Deponia en Serbe signifie décharge. L’histoire de ce nouveau jeu nous compte les aventures de Rufus, habitant de cette planète, qui n’a pas d’autre objectif que de quitter Deponia et de rejoindre Elysium, ce pourquoi il est prêt à tout !

Get Flash to see this player.

Seulement notre héros, en plus d’avoir un ego et une suffisance totalement démesurés, n’a guère de chance, et ses tentatives finissent plus ou moins mal selon les cas, et en règle générale, sont surtout douloureuses pour lui. La énième tentative de la mise en œuvre d’un de ses plans infaillibles, ne manquera pas d’attirer deux compagnons de notre héros, Toni son ex petite amie, chez qui il vit toujours, ainsi que Wenzel dont l’intérêt est tout autre. Mais bientôt pour des raisons que je tairai ici, une jeune femme d’Elysium tombera littéralement du ciel. Notre héros se mettra donc en tête de l’aider, pas tellement pour elle, mais surtout pour enfin réussir à rejoindre Elysium, une aventure qui recèlera sans doute quelques autres mystères.

Le graphisme de Deponia reprend la recette habituelle utilisée par Daedalic. Le jeu fait un usage exclusif de la 2D dans la représentation de tout ce que nous voyons à l’écran, des personnages jusqu’aux moindres objets dans les décors, le tout présentant une très bonne cohérence, et une très bonne intégration de l’ensemble. On trouvera donc des décors assez variés et détaillés, bien qu’ils ne soient pas aussi différents les uns des autres que dans The Whispered World, après tout Deponia n’en reste pas moins une immense décharge.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

On y trouvera bien entendu diverses zones, le village de Rufus, une zone « minière » ou encore une mystérieuse station permettant l’accès à Elysium, via un moyen de transport des moins surprenants comme vous pourrez le découvrir. Les personnages sont fort réussis, et surtout disposent d’une petite palette d’expressions très agréables mises en usage durant les divers dialogues du jeu. On trouvera aussi diverses cinématiques venant ponctuer le jeu réalisé de fort belle manière, elles aussi, et présentant l’histoire là encore d’une façon plutôt inattendue. Houzza !

Le gameplay du jeu est assez classique car on retrouvera bien entendu un inventaire, dans lequel on devra faire de multiples associations, au besoin. Le clic gauche permet le déplacement et plus généralement les actions, tandis que le clic droit permet l’observation des objets, de l’environnement et des personnages afin d’obtenir de plus amples renseignements.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

On trouvera de plus divers puzzles dans le jeu qui disposeront de leurs propres mécanismes de jeu. L’un des petits changements plutôt bien venus tient à l’accès à l’inventaire, deux choix vous seront proposés, l’accès via une icône en haut de l’écran, ou bien l’utilisation de la molette de la souris, en allant vers le bas : on fera littéralement descendre l’inventaire à l’écran, l’action inverse le fera reprendre sa place.

Le jeu nous est proposé dans une version sous titrée en Français, c’est donc un doublage anglais qui nous est donc proposé dans le jeu, et celui-ci est de très bonne qualité, il n’en fallait pas moins pour donner vie à nos personnages principaux, dont le principal d’entre eux est son égocentrisme. L’ensemble est très cohérent avec les personnages, une musique discrète, hormis sur un point, que vous découvrirez et qui viendra de manière récurrente, mais toujours avec qualité, ainsi que des bruitages simples mais efficaces complètent le jeu.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Deponia est une aventure d’un style un peu différent des autres projets de Daedalic, notamment car cette fois-ci, il n’y a pas vraiment ce petit côté sombre, voir très sombre qu’ont eu leurs précédentes réalisations. Ici, les personnages sont cinglés, et notre héros est plutôt du genre à éviter la solution la plus simple pour utiliser la plus compliquée, quitte à se mettre en danger. Le tout est servi par une réalisation de bonne qualité et vous tiendra occupé un certains temps, car les énigmes sont ici aussi quelque peu plus tordues que dans leurs précédents jeux, ce qui demandera de faire plus appel à votre matière grise.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer