JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Alt-Minds

  • Plateformes : PC , Mobile
  • Date de sortie : 12 Novembre 2012
  • Présentation : 3D / 1ère personne

Alt-Minds - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 20/01/2013 à 11:09


Alors que l'expérience se termine après 8 semaines d'enquête continue, il est temps pour moi de vous faire part de mon test d'Alt-Minds, la nouvelle expérience transmedia d'Eric Viennot. Après nous avoir proposé In Memoriam, son add-on La Treizième Victime, et enfin Le Dernier Rituel, il était attendu depuis longtemps par de nombreux joueurs une aventure similaire. Revenons donc sur ce dernier projet 100% français.

Cliquer pour agrandirA jeu particulier, test particulier, il est impensable d'appliquer sur Alt-Minds un regard traditionnel sur les 4 aspects du jeu (Histoire, Gameplay, Graphisme et Son). Aussi, je vous parlerai tout d'abord de l'histoire du jeu, ceci brièvement dans le but d'éviter de vous dévoiler des éléments importants. Je reviendrai sur la partie vidéo qui est comme dans les In Memoriam très présente, et il sera aussi question de la partie sonore de ces dernières. Enfin, je rentrerai dans le détail des différentes parties qui ont composé ce jeu.

Alt-Minds nous propose de nous lancer dans une enquête qui nous invitera à rechercher de jeunes étudiants disparus. Cette dernière est financée par la Fondation Alvinson, qui, suite à de nouveaux éléments liés à une vidéo amateur de l'enlèvement d'au moins un des membres du MHD6, relance sa propre enquête en faisant appel à une ancienne policière Audrey Marjorin et un caméraman à qui ils font régulièrement appel, Gaël Le Dréhan mais aussi à l'ensemble des internautes désirant aider à l'enquête. Ainsi dans ce jeu, nous incarnerons notre propre rôle, et aiderons aux recherches. Il est difficile de rentrer plus amplement dans les détails de l'histoire, ce qui risquerait de vous dévoiler certains des tenants et aboutissants de l'enquête à venir. Aussi, je me limiterai à vous dire que l'enquête tournera notamment autour des travaux de ce groupe de jeunes chercheurs ( trois physiciens, un informaticien et une archéologue).

Cliquer pour agrandirComme je l'ai indiqué, le jeu fait appel à de nombreuses vidéos, ces dernières étant l'un des éléments fondateurs du jeu. On retrouvera tout d'abord avec plaisir une résolution de vidéo bien plus élevée que les vidéos de taille assez réduites à l'époque d'In Memoriam, mais non sans en conserver le cachet. Ainsi, la façon de filmer plus personnelle et "amateur" par moment de manière volontaire se retrouvera dans ce nouveau jeu. On découvrira avec plaisir les différents acteurs de cette aventure, dont le jeu d'acteur est fort réussi, bien que cela ne soit pas nécessairement le métier de la plupart des personnages secondaires rencontrés au cours de l'enquête. Les joueurs d'In Memoriam ne manqueront certainement pas de reconnaître un acteur déjà présent dans le Dernier Rituel.

Les vidéos ont été montées de manière fort réussie et la mise en scène est très agréable, on profite aussi un peu de cette expérience pour voyager en divers lieux que nous découvrons au travers de ces visites au cours de l'enquête. Les doublages sont fort réussis, et la vidéo pourra selon les cas être en français ou en anglais sous-titré, voire un mélange des deux. C'est peut-être le petit point étrange de ces vidéos, qui vient sans nul doute de la sortie simultanée dans plusieurs pays, mais le fait de voir les personnages s'exprimer parfois en anglais et d'autres en français lorsqu'ils s'adressent à nous est un peu surprenant. Mais cela n'est guère qu'un défaut mineur, sans parler du travail effectué pour parler dans la langue des locaux, lorsque cela fut nécessaire.

Cliquer pour agrandirUn ultime point qu'il m'apparaît important de préciser avant de passer à la description et de vous donner mon avis sur les divers points du jeu, est de vous parler de l'aspect temps réel de ce jeu. Car et c'est bien un élément fondateur du jeu, vous ne jouez pas à votre rythme mais à celui de l'histoire. Pour être plus précis, si vous êtes en retard, il est possible de rattraper ce retard assez facilement, ou de revenir au direct directement via un résumé, bien que dans ce cas on perde les énigmes à résoudre qui se sont déroulées dans la période. Mais jamais vous ne pourrez être en avance ou aller plus vite que ce que le jeu propose. Ceci en fait un point véritablement unique et très particulier. Si vous souhaitez vivre l'expérience, il faudra voir éventuellement lorsque cette dernière sera disponible en version standalone, une version en cours de préparation sur laquelle n'existent à ce jour pas véritablement d'informations.

L'interface enquêteur (dashboard)

Cliquer pour agrandirAvant d'entrer plus en détails sur les composantes même du jeu, je vais revenir sur l'interface enquêteur, pièce centrale du jeu, car c'est le point d'accès à l'ensemble des informations du jeu. Dans cette interface, nous avons à disposition plusieurs informations. Tout d'abord, on trouvera en premier et le plus important le flux des informations. Toutes les nouvelles concernant l'enquête se trouvent à cet endroit et c'est par ce biais que l'on suivra l'enquête petit à petit, les nouveaux éléments sont marqués clairement, et on ne pourra rien manquer des événements qui prennent place dans le jeu.

Cliquer pour agrandirVous trouverez ensuite la liste des documents et indices qui seront découverts à mesure de l'enquête, ces derniers sont présentés de manière très cohérente par date à laquelle ils ont été trouvés et il est rapidement possible de filtrer les documents présentés par divers critères, tels que le lieu d'où provient l'indice, la personne ayant mis à disposition l'indice, les personnages y apparaissant ou y étant reliés, ou l'un des sujets de l'enquête. Lorsque l'on observe un document, qu'il s'agisse d'une image ou d'une vidéo, on trouvera divers outils qui nous permettront de les analyser.

Ainsi, il est possible aisément d'analyser l'image en zoomant ou en jouant avec les paramètres de luminosité, de saturation et de contraste, ce qui permettra de découvrir parfois des indices cachés, que cela soit dans une image ou dans une vidéo. On disposera aussi principalement pour les images de boutons affichant la transcription des textes dans leur langue d'origine, mais aussi leur traduction lorsque cela est nécessaire en français, des outils simples mais efficaces et pratiques. On notera juste quelques fautes ici ou là, ou petites coquilles de traduction.

Cliquer pour agrandirVous disposerez ensuite d'une Timeline. Dans cette partie de l'interface, vous pourrez revenir à n'importe quel jour du jeu et revoir les informations importantes de chaque journée, ceci de manière extrêmement simple et efficace. Vous trouverez ensuite une messagerie permettant d'échanger avec d'autres joueurs que vous aurez préalablement ajoutés à votre liste, ou avec les divers intervenants de l'enquête, qui, à la manière de Julie par exemple lors d'In Memoriam, ne manqueront pas de vous répondre s'ils en ont le temps.

Cliquer pour agrandirVous trouverez enfin des sections, peut-être moins importantes, permettant de voir votre profil, contenant les trophées obtenus, ainsi que quelques statistiques, avant enfin une partie classement vous permettant de vous situez dans diverses parties du jeu. Viendra ensuite un lien vers la "Partie D" du jeu, que je nommerai ainsi afin de ne pas vous en révéler trop.

L'interface n'est malheureusement pas le seul point d'intérêt et il faudra en sortir pour arriver à diverses autres informations, notamment les informations de votre compte de joueur, mais surtout les profils des différents intervenants de l'histoire, divers dossiers donnant de nombreuses informations, mais surtout la partie Points sur l'Enquête où sur un certain nombre de sujets, il était proposé aux enquêteurs que nous sommes de publier nos points sur l'enquête et sur nos recherches souvent bien avancées par divers joueurs qui se sont littéralement plongés dans les sujets proposés, en rapport avec l'enquête. Ceci n'a rien d'obligatoire mais ajoute un autre point très spécifique à ce jeu puisqu'il est, bien entendu, très ancré dans la réalité. On trouvera juste regrettable que cette section permettant d'obtenir des points dans le jeu soit notée sur la base de votes des joueurs, ce qui n'est pas forcément représentatif de la qualité du point rédigé en lui même. Il est juste un peu dommage de devoir sortir de l'interface pour y accéder.

Les Missions

Cliquer pour agrandirIl est temps de parler de ce qui est désormais attendu de nous, avec cette partie qui est présente dans l'interface enquêteur. C'est dans cette dernière que l'on va véritablement jouer, ou plutôt devrai-je dire enquêter. De manière régulière au cours de ces 8 semaines de jeu, il sera fait appel à nous pour solutionner un total de 40 missions. Pour chacune d'entre elles, il s'agira de répondre à une question, ou de localiser un endroit par des moyens divers et variés.

Selon les missions, les informations pourront être directement contenues dans les documents, du moins au tout début du jeu. Par la suite, il faudra bien souvent trouver les informations utiles, afin de rechercher sur internet les informations permettant de trouver la réponse attendue, voire même en quelques occasions, ne pas hésiter à passer un coup de téléphone.

Celles-ci se montrent bien pensées, et en de très rares occasions, il sera possible de se tromper véritablement dans l'objectif de la recherche, et surtout bien intégrées à l'histoire, même si parfois, jeu oblige, on trouvera peut-être certaines trop simples pour que l'équipe d'enquêteurs ne réussisse à trouver par elle-même, mais après tout, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un jeu.

Cliquer pour agrandirOn notera deux principaux défauts. Tout d'abord, un bon nombre de missions de géo-localisation, qui, si elles ne sont pas non plus ratées, peuvent être délicates, d'une part selon la précision attendue de la localisation, et d'autre part, par les indices donnés qu'il n'est pas toujours très simple de replacer, bien que cela fasse aussi partie de l'intérêt de ces missions. Peut-être aussi, juste après en avoir fait un bon nombre, trouve-t-on cela un peu trop similaire d'une mission de ce type à une autre.

Le second problème tient à la validation des réponses. En effet, à la manière d'In Memoriam, il faut régulièrement saisir une information trouvée sur internet, et parfois on va aussi obtenir sans vraie explication des réponses partielles, c'est à dire que l'on a donné une partie de la réponse attendue mais non l'entièreté. Cela est un peu dommage car cela diminue quelque part le plaisir pris à ces dernières.

Le point le plus ennuyeux tient sans doute en tout autre chose, du fait qu'il y a un système de points dont le fonctionnement semble être de donner le score maximum au premier joueur trouvant la réponse, puis de diminuer à mesure que les joueurs trouvent la réponse. Si le fonctionnement, bien que non expliqué, ne pose pas de problème, il est malheureusement impossible de répondre de nouveau à une mission. Ainsi, si l'on a faux ou une réponse partielle, on ne peut qu'attendre le lendemain pour voir la réponse. Il est assez dommage de ne pouvoir saisir une nouvelle fois une réponse, même si cela n'apporte aucun point supplémentaire, pour le plaisir de trouver par soi même.

"Partie D"

Cliquer pour agrandirCette partie apparaîtra au cours du jeu lorsque l'enquête aura avancé à un certain point. Dans cette partie se trouvent plusieurs choses. Tout d'abord, il est possible de soumettre des mots puis des documents ce qui nous donnera certaines informations en fonction de notre statut. Ceci rapportant des points, il est un peu dommage que celle-ci se montre assez permissive, ainsi la saisie du nom, puis du prénom et du nom rapportera des points, on a vu ainsi certains joueurs avoir des scores véritablement très élevés très rapidement, ce qui a un impact sur le classement global du jeu.

Cliquer pour agrandirOn y trouvera aussi une partie nommée stabilisateur, ce qui est derrière cette interface ayant des sortes de crises, on y jouera à un petit casse-tête qui permet de stabiliser l'interface et d'obtenir à nouveau des réponses. Bien entendu, ce statut est le même pour tous les joueurs et c'est l'action combinée de l'ensemble des joueurs qui fait influencer ce statut. Il s'agit dans ce mini jeu de faire descendre les lettres composant divers mots dans des grilles de plus en plus complexes, du haut de la grille au bas de celle-ci. Pour cela, on agit sur des "règles" permettant de décaler les lettres dans une direction ou une autre à condition que la case destinatrice soit vide. Ceci est assez difficile à décrire mais fonctionne bien. Tout juste regrettera-t-on qu'il n'y ait que cinq niveaux et que finalement on se lasse assez rapidement de répéter cette action, même si elle apporte des points.

Cliquer pour agrandirOn découvrira aussi dans cette partie de l'interface à occasions régulières des flash vidéo, qui nous permettrons de découvrir certaines informations, dont je ne peux parler ici en détails, disons juste que cela présente les choses d'une manière assez troublante mais qui se montrera très importante par la suite. Enfin, il sera proposé quelques trop rares énigmes qui sortiront de ce à quoi nous avons droit dans l'interface enquêteur, ces dernières étant pourtant ce qui se rapproche le plus des énigmes d'In Memoriam, proposant souvent un genre de mini jeu avant d'avoir véritablement une énigme à résoudre.

La Chasse aux "Éléments"

Vous l'aurez sans doute deviné : "Elements" n'est pas le terme utilisé dans le jeu, mais là encore pour vous préserver les surprises, j'ai volontairement choisi un terme générique pour vous en parler. Il y a ici deux parties distinctes à proprement parler, la recherche et la récupération de ces éléments, ainsi que leur utilisation.

Cliquer pour agrandirLa Chasse s'effectue sur le terrain, ou devrais-je dire dans la réalité, car c'est une application qui demandera d'utiliser votre smartphone ou votre tablette en étant connecté à internet mais surtout en vous localisant. En effet, des points permettant la récupération de ces "Eléments" se trouveront autour de vous et plus vous serez prêt, moins cela vous coûtera de points afin d'extraire un "Elément", sachant qu'il y a plus de 1000 "Eléments" à trouver, le tout permettant par combinaison d'"Eléments" d'en obtenir de niveaux supérieurs. L'un des intérêts est que, par la suite, certains éléments ne pourront être extraits seuls, il faudra être à plusieurs, en général 3, sur un point d'extraction pour réussir cette dernière.

C'est peut-être la partie du jeu sur laquelle j'ai le plus de doutes, non pas sur le principe, mais sur le besoin de payer une extension de notre nombre de points pour vraiment en profiter, ceci par SMS surtaxés. En effet, la portée avec les 1500 points initiaux est extrêmement réduite, et sachant que les "Eléments" de haut niveau se trouvent dans des puits très rares et éloignés, pour obtenir un grand nombre de ces derniers, il n'y a qu'avec une extension de ce nombre de points que cela devient réalisable. On trouvera donc dommage que pour vraiment avancer dans cette partie, il soit "obligatoire" de prendre cet ajout.

Cliquer pour agrandirL'autre partie est l'utilisation et l'échange de ces "Eléments". Ils servent à avoir une affinité avec ce qui se trouve derrière la "Partie D", ce qui modifie ses réponses à ce qu'on lui soumet, et se révélera être un élément central de l'histoire. Il est toutefois dommage que l'interface soit assez peu intuitive et pratique. Ainsi, s'il est possible d'échanger les "Eléments" avec d'autres joueurs, ceci impliquera pour chaque joueur de mettre l'ensemble de ses glyphes 1 par 1 en échange, et pour en obtenir de nouveaux, de cliquer sur chaque emplacement pour éventuellement obtenir un "Elément", si un échange est possible, ce dernier ne pouvant se produire que si cet "Elément" a été mis en échange par un autre joueur, et que l'on dispose d'un "Elément" de même niveau que ce dernier n'a pas. C'est une partie assez fastidieuse qui demandera beaucoup de temps, aucune fonctionnalité ne permettant d'automatiser un minimum le principe.

Il est temps d'en finir après ce long texte qui en fait sans doute plus un dossier qu'un test synthétique habituel. Toutefois, il m'apparaissait difficile de tester ce jeu différemment, tant il s'agit d'une expérience à part. Ainsi, on regrettera divers petits défauts qui viennent quelque peu amoindrir l'expérience et auraient gagné à être plus intégrés. Et le plus grand regret viendra de l'absence de toute version mobile pour smartphone. Il est possible de jouer à l'intégralité du jeu sur tablette, les smartphones quant à eux ne disposent que d'une version web mobile qui permet de consulter les informations et de suivre le jeu en mobilité, mais ne permet pas de répondre aux missions ou d'utiliser la "Partie D". Seule, la partie localisation sera fonctionnelle sur ces appareils et pour celle-ci, il est aussi à noter une relative imprécision, s'agissant de la géo-localisation par rapport au point d'accès et non GPS, cette dernière rendant parfois difficile d'être réellement proche du point.

L'expérience est donc fort intéressante et nous change grandement de ce à quoi nous sommes habitués, c'est bien la première fois qu'un jeu impose son rythme, et non le joueur. S'il y a divers défauts qui sont sans aucun doute inhérents à cette première expérience sur le net, on espérera grandement voir une suite à celle-ci, car, mine de rien, c'est assez prenant de jouer ainsi pendant huit semaines dont sept d'affilée, et même d'avoir pris part à un petit bout de réel, dont j'espère un jour pouvoir partager la vidéo qui a été réalisée.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer