JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Memoria

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 30 Août 2013
  • Présentation : 2.5D / 3ème personne

Memoria - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 25/10/2013 à 11:35


Il ya un peu plus d'un an, Daedelic Entertainment nous proposé de partir à l'aventure en Andergast en compagnie de Geron jeune attrapeur d'oiseaux et Nuri une fée. Voici aujourd'hui qu'arrive Memoria un jeu qui n'est autre que la suite directe des aventures de Geron, et donc le deuxième jeu à nous emmené en Andergast, et dont voici le test.

Memoria nous propose de continuer l'aventure débutée dans Les Chaînes de Satinav, et débute peu après la fin de cette dernière. Nous retrouvons Geron à la recherche d'un moyen qui lui permettrai de sauver Nuri, pour cela nous rencontrons rapidement un étrange marchand qui va nous demander de résoudre une énigme, pour ce faire nous avons trois jours, et c'est à cette seule condition que nous aurons la possibilité de sauver notre amie.

Toutefois, si Les Chaînes de Satinav était centré autour des personnages de Geron et Nuri, nous découvrirons ici le personnage de Sadja, un personnage clé de l'univers et de notre quête et que nous allons suivre. Cette dernière désirant obtenir un puissant artefact qui devrait lui permettre de renverser le cours de l'histoire, et d'obtenir le destin qu'elle désirai et c'est cet artefact qui fera notamment le lien entre nos deux personnages malgré les centaines d'années séparant leur vie. Ainsi qu'un autre personnage des plus mystérieux.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le graphisme du jeu est comme nous en avons l'habitude avec Daedalic Entertainment de toute beauté, on retrouve tout d'abord des décors 2D de très grande qualité dessiné à la main, il suffit de regarder les différentes capture d'écrans pour s'en rendre compte. On retrouve aussi avec ce jeu un aspect plus réaliste, contrairement aux autres jeux du studio qui présentent en général un aspect plus bandes dessinée, cartoon. Les personnages s'intègrent fort bien au décor ainsi que les divers objets qui nous seront utiles.

On retrouve peut être le seul "petit" défaut plutôt habituel des productions de Daedalic dans une certaine rigidité des animations. Il manque toujours ce petit quelque chose pour leur donner un aspect vraiment fluide, mais c'est un défaut des plus mineur, au vu de la très belle direction artistique de ce jeu. On découvrira aussi diverses séquences vidéos qui viendront mettre en scène les événements important de notre aventure.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Du côté du gameplay, on retrouve sans surprise un point & click des plus habituels, les actions se faisant toutes avec le clic gauche de la souris, tandis que le clic droit sera réservé à l'observation. La particularité de ce jeu, que nous avions déjà découverte dans l'épisode précédent vient de la magie que nous allons pouvoir utiliser, si dans l'opus précédent nous avions le pouvoir de Geron lui permettant de casser ou réparer des objets à distance, Sadja se révélera avoir d'autres capacités qui vous seront utiles dans l'aventure.

Ce sont ces petites touches qui feront la différence, car parfois résoudre une situation ne se limitera pas à combiner tel et tel objet, ou à discuter avec un personnage, mais à faire appel à vos talents magique afin de pouvoir poursuivre votre chemin. Ces pouvoirs sont bien pensés et font sens lorsqu'ils doivent être utilisé dans notre parcours.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le son n'est pas en reste non plus dans ce jeu, les effets sonores sont parfaitement calibré, et nous retrouvons un excellent doublage en langue anglaise, qui donne parfaitement vie aux différents personnages que nous allons soit incarné, soit rencontrés, on notera juste malheureusement l'absence de sous titre français pour cette aventure, alors que cela avait été le cas pour l'épisode précédent. La musique est aussi fort agréable et vient renforcer l'immersion dans cette nouvelle aventure.

Daedalic nous propose une nouvelle aventure de grande qualité, avec une histoire et un univers soignés. On retrouve avec plaisir Geron et quelques personnages de la précédentes aventure, mais c'est ici l'histoire de Sadja que nous allons retenir, et qui donnera tout son sens à cette aventure, plus que celle de Geron et Nuri. Et nous aurons plaisir à découvrir une petite partie de l'histoire de l'univers dont fait parti Andergast en des temps bien plus anciens que ceux que nous avions jusque là parcouru. On regrettera toutefois l'absence de localisation française pour cet épisode.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer