JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Beyond: Two Souls

  • Plateformes : PlayStation 3
  • Date de sortie : 9 Octobre 2013
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Beyond: Two Souls - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 26/10/2013 à 12:42


Les français de Quantic Dream nous propose un nouveau jeu avec Beyond: Two Souls, qui est maintenant disponible. Un jeu évidemment fort attendu après leur précédente aventure Heavy Rain, et dont l'objectif est clairement de dépasser ce précédent jeu. Pour se faire nous trouverons la présence de deux acteurs reconnus dans ce nouveau jeu, avec Ellen Page et Willem Dafoe. Découvrons sans plus attendre ce que nous raconte ce nouveau jeu, mais aussi sa réalisation.

Beyond nous propose de suivre l'historie du personnage de Jodie Holmes, qui est l'unique personnage dont nous allons suivre l'histoire dans ce jeu. Toutefois ce personnage, n'est pas seul pour des raisons que je ne pourrait bien sûr dévoilé ici, notre héroïne est liée à une entité qui est prénommée Aiden. Cette dernière étant perpétuellement avec Jodie, et disposant de pouvoir, lui permettant d'effectuer diverses actions sur lesquelles nous reviendront dans la suite du test. Le second personnage principal du jeu est Nathan Dawkins un scientifique dont l'histoire va se trouver fortement liée à celle de Jodie pour de nombreuses raisons que nous découvrirons au fil de l'histoire.

C'est une histoire différente qui nous est donc proposée par David Cage, après un Heavy Rain, qui était très fortement ancré dans la réalité, ce nouveau jeu prends un tout autre chemin, prenant une dimension plus paranormale, du fait notamment de l'entité qui nous accompagne, mais aussi d'autres événements de l'histoire. L'histoire est toutefois peut être un peu difficile à suivre surtout au départ, car si nous savons que nous allons suivre Jodie sur une longue période de sa vie, l'historie fait des bonds répétitifs entre les différentes époque de sa vie. Un choix qui peut se montrer assez perturbant par moment, voir rendre plus difficile la compréhension de notre personnage. Certains scènes sont par ailleurs moins intéressante que d'autre, mais après avoir joué je ne suis pas certain que d'avoir ces basculement soit le meilleur choix, ils rendent un première partie du jeu peut être un peu longue avant d'arriver au gros morceau de l'histoire, où l'on va commencer à vraiment comprendre notre personnage et ce qu'il se passe autour de nous.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Ce qui marquera, dans ce jeu dès le départ sera le graphisme, comme avec Heavy Rain le jeu fait un usage intensif de la motion capture, y compris de la capture du visage afin de capturer l'ensemble de la performance des acteurs, pour leur animation qui est des plus réussie. Et la qualité de la modélisation des personnage est vraiment des plus impressionnante, même si certains personnages secondaires sont d'un niveau inférieur en terme de qualité. On trouvera peut être aussi parfois des léger retard dans le changement du modèle entre une qualité plus basse et la qualité la plus haute, rien de bien méchant, mais qu'il est dommage de remarquer.

Les décors ne sont bien sûr pas en reste et regorge de détail, et l'on retrouve aussi des effets climatiques fort réussis tels que la pluie, qui était un des éléments centraux d'Heavy Rain. Ce nouveau jeu nous proposera d'ailleurs une plus grande variété de localisation. Les USA comportent la majeure partie de l'action, notre héroïne étant américaine, mais son histoire nous amènera dans divers lieux, en Afrique et en Asie notamment, l'occasion de voir une ambiance différente.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Passons au gameplay du jeu, c'est là que va se trouver je pense le point qui va peut être divisé le plus les joueurs, et qui déterminera si vous apprécierait ce jeu ou non. Tout d'abord le contrôle du personnage est revenu à une méthode plus traditionnelle que cela n'était dans Heavy Rain. Ce qui est sans aucun doute plus intuitif et habituel mais marque le retour de léger problème parfois au changement de plan de caméra de voir notre personnage faire demi-tour. Les contrôle sont en dehors de cela extrêmement simplifié, encore plus que dans Heavy Rain, toutes les actions se font avec le stick analogique droit, et le bouton Triangle permet de basculer quasiment à tout moment entre Jodie et Aiden. Ce dernier se contrôle plus ou moins comme Jodie à l'exception du fait que ce dernier est immatériel, il peut donc "globalement" traverser la matière, s'élever au dessus du sol ou passer sous le sol. Mais surtout ils disposent de pouvoir, qui nous permettront d'agir sur l'environnement, de recevoir des flashbacks, prendre le contrôle d'un être humain, voir faire du mal à ce dernier, tout cela se contrôlant à l'aide des deux sticks de la manette.

Toutefois le gameplay n'est pas sans défaut, tout d'abord une bonne idée est lors des séquences d'actions d'avoir encore moins d'icône à l'écran, ceci en utilisant le stick analogique droit toujours, pour continuer le mouvement en allant dans le sens de l'action en cours au moment ou cette dernière est ralentie. C'est effectivement agréable mais parfois on rate une action du coup sans vraiment comprendre pourquoi. L'autre point qui peut décevoir est l'usage des pouvoir d'Aiden qui est extrêmement dirigé, ainsi l'on peut prendre le contrôle de seulement quelques soldats, ou en tuer quelques autres, alors que l'on est sans effet sur la majeure partie. Peut être y a -t-il une raison malheureusement inexpliquée à cela ? Car ce que l'on trouvera sans aucun doute des plus gênant et cette très grande linéarité, une mission d'infiltration qui est intéressante du point de vue de l'historie racontée, mais finalement peu intéressante a jouer. C'est sur ce point sans nul doute que les joueurs devront décider leur intérêt pour ce jeu qui avant tout raconte une histoire.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

L'aspect sonore est de très haute qualité. Tout d'abord le jeu nous propose le choix d'avoir des voix française, ou anglaise (peut être d'autre langue), ainsi que les sous-titres dans une bonnes liste de langues. J'ai de mon côté choix de jouer en version française, pour ne pas ajouter des sous -titres à l'écran, mais nul doute qu'avec de vrais acteurs tels qu'Ellen Page et Willem Dafoe le résultat doit être des plus réussi. En français aussi nous avons un casting des plus réussi et des personnages doublé de manière convaincantes.

De la même manière nous retrouvons une ambiance sonore très convaincante et une bande sonore fort agréable, et dans laquelle nous ne ressentons pas le changement de compositeur intervenu durant le développement du jeu. Si Normand Corbeil avait débuté les travaux (il était aussi le compositeur de Heavy Rain), il a été emporté en début d'année des suites d'un cancer, et c'est Lorne Bafle qui a repris les travaux avec Hans Zimmer à la production.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Difficile de conclure sur un tel jeu qui a de très nombreuses qualités, mais aussi quelque défaut qui peuvent changer la perception du jeu. Tout d'abord sa facilité on sent que le jeu est volontairement grand public, très permissif, et très dirigiste on ne se retrouve jamais coincé, on est bien guidé vers la suite du jeu. Il n'y a pas vraiment de besoin de réfléchir. Enfin il y a de nombreuses fin différentes, mais finalement on voit assez peu et assez difficilement comment nos choix vont influer l'histoire, sans aucun doute en grande partie à cause de ces saut entre les époques. Mais Beyond propose l'un des plus beaux jeux de cette génération, avec des personnages à la modélisation et aux animations vraiment réussies, et une histoire qui si elle est un peu compliquée à suivre au début, et peu sembler manquer de quelque chose commence vraiment à prendre toute son ampleur par la suite, et à nous apporter des séquences solides. Encore une fois, Beyond va diviser, certains n'y verront qu'une performance technologique et un film interactif, d'autres une vraie expérience différente, à chacun de se faire son jugement selon sa propre sensibilité.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer