JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Goodbye Deponia

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 18 Octobre 2013
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Goodbye Deponia - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 02/11/2013 à 17:51


Lancée en 2012 par Daedelic Entertainment, et faisant partie d'une trilogie nous avions alors découvert Rufus, habitant de la planète Deponia rêvant de rejoindre la magnifique citée d'Elysium. Non sans mal au travers des deux épisodes précédents il tente de s'en rapprocher avec ses camarades, et c'est maintenant avec le troisième épisode, intitulé Goodbye Deponia que la série va atteindre son terme.

Nous retrouvons dans notre histoire notre héro Rufus, fidèle à lui même toujours aussi égoïste, fou amoureux de Goal, et bien décidé à rejoindre Elysium d'une manière ou d'une autre, ah oui et à éventuellement empêcher la destruction de Deponia dans le même temps, ou du moins tant qu'il n'aura pas réussi à ne plus être lui même sur la planète. Et l'on ne manquera pas de retrouver d'autres personnages bien connus de la série, tel Doc et Bozo, Goal et Clétus, et bien d'autres personnages hauts en couleur.

Dès le début du jeu et après une séquence tutoriel qui ne manquera pas de vous rappeler des souvenirs et pour laquelle par ailleurs vous trouverez aussi une explication dans cet épisode, et vous vous en douterez sûrement mais vous serez plonger dans les ennuis dès le début de cette aventure par une nouvelle idée de génie de notre héro, qui aura mis une fois de plus tout le monde en danger sans avoir parfaitement mesurer la portée de ses actes. Vous avancerez ainsi dans cet ultime épisode qui se montrera plus sombre que les précédents, bien que rempli d'humour, mais surtout va vous apporter son lot de révélation et de surprises plutôt inattendues. Sauverez-vous Deponia, voila la question à laquelle vous trouverez la réponse dans ce nouvel épisode.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le graphisme de Deponia reprend la recette habituelle utilisée par Daedalic. Le jeu fait un usage exclusif de la 2D dans la représentation de tout ce que nous voyons à l’écran, des personnages jusqu’aux moindres objets dans les décors, le tout présentant une très bonne cohérence, et une très bonne intégration de l’ensemble. On trouvera donc des décors regorgeant de détails et de vie au travers de multiples animations si cela est nécessaire. Mais surtout une animation des plus réussie, peut être toujours un peu rigide ici où là, mais bien plus fluide malgré tout.

Les personnages ne manque pas non plus d'avoir tous des apparences les plus différentes, ainsi que les lieux que nous allons explorer dans notre aventure du "vaisseau" de Bozo jusque chez ses parents, en passant par un moyen de transport devant permettre d'atteindre Elysium et un aperçu de celle--ci, mais sans oublier des égouts ou encore un hôtel des plus particuliers. Une grande variété de lieux attends notre héro dans ce troisième épisode.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le gameplay reprends sans surprise le fonctionnement de ses ancêtres, clic gauche pour les actions et droit pour l'observation, et l'on retrouvera aussi le choix entre deux modes d'accès à l'inventaire, l'un présentant une icône à cliquer, le second permettant de l'afficher ou de le faire disparaître par un mouvement vers le haut ou vers le bas de la molette de la souris.

On trouvera dans ce jeu divers puzzle, mais surtout une phase de jeu dans lequel notre héro trouvera le moyen de se cloner, ainsi nos trois compagnons entre lesquels nous pourrons basculer à tout moment auront chacun accès à une partie différente du monde, mais devrons trouver le moyen de se rencontrer afin de pouvoir s'échanger les objets utiles à leurs progression.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le jeu nous est proposé dans une version sous titrée en Français, c’est donc un doublage anglais qui nous est donc proposé dans le jeu, et celui-ci est de très bonne qualité, il n’en fallait pas moins pour donner vie à nos personnages principaux, dont le principal d’entre eux est son égocentrisme. L’ensemble est très cohérent avec les personnages, une musique discrète, hormis sur un point, que vous découvrirez et qui viendra de manière récurrente, mais toujours avec qualité, ainsi que des bruitages simples mais efficaces complètent le jeu.

Goodbye Deponia viens donc apporter une conclusion à cette trilogie de jeu dans l'univers totalement délirant de Deponia. Avec ses héros tous plus délicieusement dingue que les autres, et une direction artistique parfaitement maîtrisée, on retrouve donc une dernière (?) fois notre ami Rufus, et qui sait peut être parviendra-t-on à atteindre Elysium avec les derniers plans de notre héro.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer