JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

So Blonde

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 13 Juin 2008
  • Présentation : 2.5D / 3ème personne

So Blonde en Test

Par Aurelien Vandoorine le 06/08/2008 à 15:41


Sorti un peu de nulle part ce jeu est le résultat de l’association du studio de développement français de Wizarbox, dont il s’agit du premier jeu d’aventure réalisé intégralement en interne ; et de Steve Ince vétéran de notre genre qui a travaillé sur de nombreux jeux d’aventure parmi lesquels on trouve les Chevaliers de Baphomet et Beneath a Steel Sky entre autre. Ainsi ce regroupement de personnes nous propose So Blonde dans lequel nous incarnerons une richissime blonde qui va se retrouver perdue sur une île déserte au milieu de nulle part

Cliquer pour agrandirSorti un peu de nulle part ce jeu est le résultat de l'association du studio de développement français de Wizarbox, dont il s'agit du premier jeu d'aventure réalisé intégralement en interne ; et de Steve Ince vétéran de notre genre qui a travaillé sur de nombreux jeux d'aventure parmi lesquels on trouve les Chevaliers de Baphomet et Beneath a Steel Sky entre autre. Ainsi ce regroupement de personnes nous propose So Blonde dans lequel nous incarnerons une richissime blonde qui va se retrouver perdue sur une île déserte au milieu de nulle part.

 

Commençons par l'histoire, Sunny est donc une blonde a la longue chevelure et un peu nunuche sur les bords tant elle est habituée à son cocon doré carte bleue, trousse de maquillage bien garnie, voyages de luxe, … Sauf que cette fois-ci elle est en vacances avec seps parents qui fête leur anniversaire de mariage en faisant une croisière sur un Yacht Luxueux alors que Sunny elle aurait bien entendu préféré rester faire les boutiques avec ses amies, plutôt que de se retrouver au milieu de nulle part. Mais alors que la croisière suit son court, lors d'une violente tempête Sunny va se retrouver projeter par-dessus bord avec un canot de sauvetage et se réveiller sur une île perdue. Et là, c'est le drame, pas de réseau téléphonique, pas de boutique, juste une île déserte qui semble hors du temps.

 

Cliquer pour agrandirBien entendue au départ Sunny ne pensera guère être sur une île autre que celle d'un grand complexe hôtelier certaine de trouver des boutiques, un téléphone, et de pouvoir se la couler douce. Mais avant tout problème majeur comment se remaquiller avant de se présenter, ce qui sera bien sûr votre première tâche. Par la suite Sunny va découvrir petit à petit l'île et ses habitants, ainsi que ses nombreuses zones. Et résoudre de nombreux mystères, qui vont la faire mûrir petit à petit.

 

Le jeu fait la part belle à l'humour dans les dialogues parfois cruche de notre héroïne, aussi bien que par les diverses situations cocasses qui se présenteront à nous. Imaginez, vous rencontrerez même Elvis (deux fois), Mais c'est aussi au travers des décors et de notre exploration que nous découvrirons de très nombreuses références aux jeux vidéo en général, au cinéma, et trouverons aussi de nombreux anachronisme dans les objets présents. Trouver toutes ses références demandera vraisemblablement un long moment mais des références évidentes à Monkey Island ou aux Mystérieuses Cités d'Or font partie de ces dernières.

 

Cliquer pour agrandirMais dans ce jeu ce qui commence par frapper ce sont les graphismes. Autant le dire c'est l'un des aspects sur lequel le plus de soins a été apporté par les développeurs. Le jeu se pare de graphismes très colorés avec un design très BD, mêlant habilement comme cela est maintenant habituel, la 2D des décors, et la 3D des objets et personnages intégrés. Cet aspect très coloré n'est pas non plus sans rappeler l'aspect dessin animé des Monkey Island, ce qui n'est pas une mauvaise idée.

 

En fait le seul regret que l'on peut avoir sur les graphismes et l'absence de gros plans sur les personnages, et donc finalement leur relative inexpressivité, bien qu'assez peu gênante puisque dans les faits les dialogues sont accompagnés d'une icône visuelle du visage du personnage parlant, représentant son état d'esprit. Les deux autres petites bricoles sont le défilement des écrans parfois trop lent voir décalé entre différent layer, les personnages ne bougeant pas au même moment que le défilement de l'arrière plan mais avec un léger décalage. Ou encore et c'est peut être le point le plus critiquable du jeu, les nombreux chargements qui surviennent à chaque changement d'écran et durent entre deux et cinq secondes sur une machine récente, ce qui serait le point à vraiment améliorer, surtout que les aller retour sont assez nombreux.

 

Cliquer pour agrandirLes mécanismes de jeux sont très classiques, on dispose d'un inventaire qui permet outre le stockage des objets récupérés leur combinaison, leur utilisation ainsi que leur observation. On retrouve pour les actions à l'écran le principe du clic gauche pour toutes les actions (un double clic permettant de courir), avec le clic droit qui permet quant à lui de choisir entre plusieurs possibilités d'interaction lorsque cela est possible. Pour finir une autre petite habitude des jeux d'aventure ces derniers temps, un appui sur la barre d'espace révèle les zones d'interaction présente à l'écran. Attention toutefois avec le double clic qui ne marche qu'avec l'action principale ainsi prendre un objet dans son inventaire pour l'utiliser sur un autre objet à l'écran, fera, lors d'un double clic, courir notre héroïne jusqu'au lieu de l'action, mais elle nous détaillera l'objet au lieu de faire l'action d'utiliser l'objet que l'on souhaite.

 

Autre partie du gameplay, le jeu comporte un certain nombre de mini jeux, requérant un peu d'habiliter, toutefois rien n'est insurmontable, et une option de triche est incluse permettant de zapper ces mini jeux si on le désire. Ces derniers sont pour la plus part un clin d'œil aux premiers jeux vidéo portable game & watch des années 80, sans oublier quelques autres classiques pour un jeu d'aventure, tel un taquin, une suite de symbole à suivre pour passer de dalle en dalle sans tomber, ….

 

En plus de tout cela le jeu s'offre un casting de voix réussi, d'où se démarque la voix de Sunny dont le doublage fort réussi assuré par Barbara Tessier connue notamment pour être la voix de Fiona dans Shrek. Le reste du doublage et correct mais malheureusement pas au niveau de la voix de l'héroïne qui a semble-t-il bénéficier d'un soin tout particulier sur ce jeu. Le jeu dispose d'une ambiance sonore agréable ainsi que de quelques musiques agréables et dans le ton du jeu.

 

Cliquer pour agrandirPour conclure vous l'aurez compris, So Blonde, est une expérience fort agréable compter vous triturer les ménages un bon moment, et n'hésitez pas à chercher à trouver toutes les références cachées ici ou là à divers jeux, films, série, … Le jeu va bien plus loin que le cliché de la blonde gourdasse et Sunny pourrait bien vous surprendre à plus d'une reprise une fois habituée à son nouvel environnement.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer