JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

9 Hours, 9 Persons, 9 Doors

  • Série : Zero Escape
  • Développeurs :
  • Plateformes : Nintendo DS , iPhone
  • Date de sortie : 10 Décembre 2009
  • Présentation : 3D / 3ème personne

9 Hours, 9 Persons, 9 Doors - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 29/06/2016 à 18:48


Un titre atypique pour un jeu atypique, sorti de l'esprit de Kotaro Uchikoshi. 9 Hours, 9 Persons, 9 Doors nous met face à un thriller, dans un jeu qui mélange Roman Visuel, genre très connu au Japon, et Escape Room, ces pièces dans lesquelles nous sommes enfermés et dont nous devons trouver le moyen de sortir grâce aux éléments s'y trouvant. Ce jeu est le premier d'une trilogie sorti sur Nintendo DS.

9 Hours, 9 Persons, 9 Doors, un titre qui doit vous laisser sans aucun doute avec de multiples interrogations. Sachez déjà que le chiffre 9 n'est pas là par hasard et qu'il prend une très forte signification dans ce jeu. Vous incarnez Junpei un jeune homme qui a été enlevé chez lui par un mystérieux personnage nommé Zéro. Après un réveil douloureux à bord d'un navire dans une cabine où il est seul à la suite d'une explosion, il nous faudra dès le début faire marcher nos méninges afin de nous échapper de cette première pièce.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Une fois notre évasion réussie, juste avant que le niveau ne soit totalement envahi par les eaux, nous nous retrouvons en présence des protagonistes du jeu, huit autres personnages, tous inconnu de notre personnage sauf un. Après quelques moments à discuter et à chercher une solution, le mystérieux Zéro leur parlera au travers d'un message enregistré pour leur expliquer le jeu auquel ils doivent prendre part: le "Nonary Game". Le bateau coule et l'ensemble des participants disposent de 9 heures pour trouver la mystérieuse porte 9 qui leur permettra de s'enfuir. Pour cela, nous devrons faire de nombreux choix et déterminer les équipes qui passeront au travers de chaque porte numérotée, puisque seulement entre 3 et 5 personnes peuvent passer par une porte, qui ne reste ouverte que 9 secondes. Mais surtout, pour ouvrir la porte, il faut que la "racine digitale" des numéros des participants soit égale au numéro de la porte.

La racine digitale est le fait d'additionner les numéros entre eux, puis les différents chiffres du résultat, le tout jusqu'à obtenir un chiffre à une seule unité. Par exemple, pour ouvrir la porte 6, il faudra que les personnages choisis portent les bracelets 2, 5 et 8, la somme des trois bracelets donnant 15, on ajoute 1 et 5 et nous obtenons 6. "Quel choix faire ?" sera bien sûr la question que vous vous poserez, car le jeu dispose de plusieurs fins, et par ailleurs une seule vraie fin existe, qu'il faudra trouver en prenant les bonnes décisions.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Graphiquement, le jeu nous propose une réalisation en 2D de très bonne facture, les décors sont très détaillés malgré la faible résolution de la Nintendo DS, ce qui permettra de passer un bon moment lorsque l'on recherchera à s'échapper des différentes pièces qui composent ce bateau. On dispose, par ailleurs, d'un peu de 3D au niveau de l'inventaire, ce qui permettra d'observer les objets que nous récupérerons sous différents angles, ne manquant pas de nous fournir des indices fort utiles pour nous échapper.

Le point le plus important toutefois, car c'est le mode dans lequel nous allons passer le plus de temps, est le soin apporté aux personnages. Dessinés en 2D, ils disposent de nombreuses postures et expressions qui leur permettront de réagir de manières appropriés aux nombreux événements qui se dérouleront pendant votre aventure. Le tout avec, en supplément, quelques images fixes soulignant les scènes les plus importantes du jeu.

Le gameplay du jeu est véritablement décomposé en deux parties. La plus importante est la partie "Roman Visuel", où nous allons véritablement faire avancer l'histoire. De nombreux événements vont survenir, et nous allons apprendre à connaître les différents participants de ce jeu qui ont été, comme nous, kidnappés, avant de se réveiller sur ce mystérieux bateau pour participer au "Nonary Game". C'est dans cette partie aussi que se feront la majorité des choix qui décideront de la direction que prendra l'histoire. Il n'y a donc pas, à proprement parler, de points spéciaux mis à part des choix à réaliser, dont les conséquences pourront être importantes.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

La seconde partie est la phase d'évasion. Lorsque nous passons une porte numérotée, derrière se trouvera une pièce dans laquelle nous serons enfermés et dont il faudra trouver le moyen de s'échapper. Dans cette partie, l'écran tactile permettra d'observer les nombreux éléments de la pièce, de récupérer les objets, accéder à l'inventaire, nous déplacer, et ainsi de suite. Le but sera toujours le même : trouver la solution aux différentes énigmes qui composent chaque pièce, afin d'en ouvrir la sortie. Ces séquences seront aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les autres personnages qui nous accompagnent.

Un dernier point tout aussi important que les deux précédents, est le fait de pouvoir rejouer au jeu. Puisque vous êtes amenés à faire des choix, les pièces dont vous allez devoir vous échapper ne seront pas les même, c'est donc l'occasion de découvrir les autres salles du jeu. Cela s'avère vital car, pour accéder à la "vraie" fin du jeu, vous devrez le finir à deux reprises. L'important est de bien sauvegarder après le générique de fin. En effet, en repartant avec cette sauvegarde, vous conserverez le souvenir de vos actions précédentes. Ainsi, dans les choix en mode histoire, les options déjà utilisée seront grisées (mais réutilisables), et surtout nous pourrons maintenir la flèche droite pour accélérer les dialogues et événements jusqu'à ce qu'un choix soit à faire ou que nous arrivons sur de nouvelles séquences.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

L'aspect sonore du jeu se compose de deux aspects principaux. D'abord une musique fort réussie, qui va nous accompagner tout au long de l'histoire, mais surtout nous mettre la pression, ou au contraire, nous détendre selon les événements, car le jeu peut rapidement passer d'une situation où tout semble bien aller à une situation beaucoup plus extrême comme vous le découvrirez si vous faites le choix d'y jouer. Le jeu dispose, par ailleurs, d'une petite palette de bruitages qui accompagneront les événements comme cela est nécessaire, même si certains peuvent être parfois trop réutilisé sur des portes côte à côte par exemple. Pas de voix pour les personnages dans ce jeu, les capacités de stockage ne le permettant pas. Ce sont des bips qui donneront vie aux personnages, chaque personnage disposant d'une variation de ce son.

Pour conclure, si vous n'aimez pas lire, fuyez ! Ce jeu n'est probablement pas fait pour vous. Si par contre vous êtres prêts à vous investir, comptez facilement une vingtaine d'heure pour venir à bout du jeu et voir la vraie fin. Si vous poussez jusqu'à visiter l'ensemble des fins, cette durée pourrait encore augmenter. Le jeu est vraiment très efficace et propose une ambiance véritablement à part. Ce huit clos à 9 personnages et ses nombreux mystères ont de quoi tenir le joueur en haleine s'il a la volonté de découvrir toute l'histoire, ses raisons, mais aussi les relations qui peuvent exister entre certains des protagonistes de l'histoire. A noter toutefois que ce jeu n'est malheureusement disponible qu'en anglais, ce qui est fort dommage.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer