JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Sherlock Holmes Contre Jack L'Eventreur

  • Série : Sherlock Holmes
  • Développeurs :
  • Distributeurs :
  • Plateformes : PC , Xbox 360
  • Date de sortie : Mars 2009
  • Présentation : 3D / 1ère personne

GC2008: Jour 2 - Focus

Par Aurelien Vandoorine le 21/08/2008 à 16:20


Deuxième journée à Leipzig qui commence avec une rencontre chez Focus où j’ai retrouvé cette année encore Wael Amr, CEO de Frogwares, pour parler de Sherlock Holmes Contre Jack L'Eventreur mais aussi de la nouvelle version de Sherlock Holmes : Sherlock Holmes la Nuit des Sacrifiés.

Sherlock Holmes : La Nuit des Sacrifiés Enhanced Edition

Petit retour en arrière avec ce jeu qui fut pour Frogwares celui du passage à la 3D, et où comme Wael l’explique un choix cornélien lié à la 3D du être fait, fallait-il faire un jeu point & click à la troisième personne ou partir sur un jeu en vue à la première personne type FPS. Le choix a été fait, et bien après sa sortie on peut dire que même si le jeu à ses détracteurs, le passage était plutôt réussi, et que le jeu obtins de bon résultat en étant notamment élu jeu de l’année chez Gamespot. 

C’est donc deux ans plus tard que cette aventure reviens dans une Version retravaillée, si l’histoire reste évidemment la même, à savoir nous retrouvons Sherlock Holmes confronté à de mystérieux évènements liés au mythe de Cthulhu. Le jeu nous propose désormais la liberté de choisir entre le point & click à la seconde personne et la vue à la première personne intégralement 3D. Il est d’ailleurs possible de passer de l’une à l’autre en un rien de temps puisqu’il suffit de presser le bouton central de la souris pour basculer d’un mode à l’autre. 

Le jeu prend du coup un aspect assez différent, et cet ajout qui est fort réussi, a aussi amené un certain nombre de challenge technique, notamment de devoir gérer le pathfinding des personnages sur des zones très grandes ainsi que les placements de caméra et le type de ces dernières. Tout cela est le fruit de la collaboration de Frogwares avec la communauté lors de Beta qui ont permis de trouver le mode le plus apprécié pour cette nouvelle possibilité de jeu. 

En dehors de l’ajout de cette fonction, c’est bien entendu une nouvelle version du moteur qui a été utilisée et qui à permis d’améliorer le jeu initial et qui à laisser la liberté au studio d’ajouter un certain nombre de nouveauté graphique.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

 

Sherlock Holmes Contre Jack L'Eventreur

Passons maintenant au gros morceau de la présentation, à savoir le nouveau volet des aventures de Sherlock Holmes qui partage bien entendu avec la version remasterisée de la Nuit des Sacrifiés la possibilité de basculer entre les deux gameplay possible. Mais surtout met au prise SH avec un nouvel adversaire le très connu Jack the Ripper, alias l’éventreur en français. 

Ce qui frappe dans la longue discussion c’est tout d’abord le travail de recherche qui est derrière le jeu, car si en effet à ce jour l’identité de ce fameux meurtrier n’a jamais été découverte, il ne s’agissait pas de proposer une histoire inventée, du type film où l’on choisi un Jack l’Eventreur, on met un peu de sang, des acteurs et un réalisateur connus, et on attend que tout ce passe bien. 

Ici c’est avant tout Whitechapel, le quartier des meurtres pour lequel toute l’attention à été portée, a savoir qu’il fallait reproduire ce quartier bien particulier de Londres à cette époque de manière crédible et réussie. C’est un quartier à l’époque qui est véritablement rempli de monde vivant dans des conditions vraiment déplorables à tout point de vue. Un quartier ou prostitution et alcoolisme font parti des fléaux existant. 

Je ne vais pas trop entrer dans les détails mais sachez simplement que rien que dans la présentation hors du jeu de Whitechapel faites par Wael j’en suis ressorti bien plus connaisseur sur ce sujet, tant il a pu m’en apprendre sur cette partie de la ville de Londres de l’époque, mais aussi sur le modus operandi du criminel. C’est en tout cas une partie vivante du jeu car peuplé de nombreux personnages vaquant à leurs occupations ou prostrés dans leur coin. 

Le jeu bien que violent dans certaines représentation de faits restera toutefois plus léger, par exemple sur les scènes de crimes on y verra en détail une représentation dessinée à la craie de la position du corps de la victime et lors de l’examen plus approfondi cela se traduira par une version dessinée dans un style un peu BD, la encore histoire de ne pas faire fuir le joueur. A côté de cela nous retrouverons les mécanismes classique et rodés des précédents Sherlock Holmes. Avec un inventaire complexe stockant aussi bien les documents que les dialogues, les objets, et aussi la traditionnelle carte bien utile pour se déplacer plus facilement dans Whitechapel. Le petit ajout de cet épisode et de reprendre le système de touche d’aide repérant les hotspots qui avait été intégrés dans le jeu Dracula : Origin.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir  

 

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer