JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

A Vampyre Story

  • Plateformes : PC
  • Date de sortie : 21 Novembre 2008
  • Présentation : 2.5D / 3ème personne

GC2008: Jour 2 - Crimson Cow

Par Aurelien Vandoorine le 21/08/2008 à 16:32


Après quelques temps avec Sherlock Holmes il était temps de rejoindre Crimson Cow pour un jeu qui a un ton bien plus léger, et qui est on peut le dire attendu depuis fort longtemps par la communauté puisqu'il s'agit du premier jeu d'Autumn Moon Entertainment, fondé par d'anciens de chez Lucas Arts et avec Bill Tiller au design, le résultat s'annonce fort intéressant.

A Vampyre Story 

A Vampyre Story fait parti de ces jeux fort attendu par la communauté, depuis son annonce, tant par son aspect graphique rappelant la grande époque des jeux Lucas Arts autant que par son équipe justement composée en partie d’ancien de ce studio mythique de la grande époque du jeu d’aventure. Si l’an dernier nous n’avions pu voir que des images accompagnées d’une présentation de l’histoire et des images par Bill Tiller, cette année fut l’occasion de voir le jeu quasi terminé en mouvement. 

Et on peut le dire au premier aperçu qui a été présenté, l’attente semble en valoir largement la peine et on en sait désormais un peu plus sur le jeu. Si l’histoire n’a pas changée depuis le départ, nous incarnons Mona, accompagnée de son compagnon Bat, qui est devenue vampire, après avoir été séduite et mordue par un comte après l’une de ses représentation à Paris, et c’est donc suite à cet événement que Mona, qui a été emmenée par le comte chez lui en Draxsylvanie, va tenter de s’échapper du château de ce dernier, avec pour seul objectif de retourner à Paris. Elle ne s’accepte toutefois pas en tant que vampire et ne pense qu’être sous le coup d’une malédiction temporaire qui lui permet entre autre de pouvoir se transformer en chauve souris au besoin. 

D’un point de vue graphique le jeu se pose clairement dans la catégorie de jeux récent tels que So Blonde et Perry Rhodan, disposant d’arrière plans très détaillé, dans lesquels les personnages entièrement 3D viennent s’intégrer de manière très réussie. Tandis que les quelques décors que nous avons vu ne sont pas tous figés comme cela et souvent le cas, ainsi sur l’une des scènes nous avions des nuages se baladant dans le ciel tandis que la neige tombait lentement. 

Le jeu se présente comme très proche des derniers jeux Lucas Arts l’interface reprenant celle du troisième épisode de Monkey Island, avec un lot d’action possible pour chaque hotspot en fonction de la nature de ce dernier. Nous avons aussi la possibilité de parler avec Bat qui pourra dépanner Mona occasionnellement tandis qu’il restera tout de même plus là pour nous faire rire tant il tendra à se moquer de Mona, ce dont nous avons pu juger en voyant le dialogue entre les deux protagonistes alors que Mona parlait à une porte, comme vous le voyez on retrouve là aussi l’humour quelque peu décalé présent dans la série des Monkey Island. 

L’un des concepts nouveaux de ce jeu et le concept d’idée qui semble devoir se révéler fort utile et bien pratique évitant notamment le syndrome des aller retour, présent dans de nombreux jeux d’aventure . Ainsi nous avons eu deux exemples, qui sont la lecture d’un code dans un document qui créera une icône dans l’inventaire permettant ensuite de l’utiliser sur la serrure afin d’utiliser le code en question, sans avoir à le noter ou à prendre avec soi un document complet. L’autre exemple plus intéressant encore consistait en l’utilisation d’une masse d’arme, si Mona a refusé de la prendre, elle toutefois noté que cela pourrait s’avérer utile, et bien que l’arme ne fut prise, sont icône est apparue dans l’inventaire sous forme d’idée ce qui à permis d’utiliser cette « idée » à un autre endroit. Résultat Mona s’est transformée en chauve souris et « téléportée » dans la salle où se trouvait la masse d’arme en question afin de revenir de la même manière l’utiliser sur un objet. 

Pour finir il nous a été indiqué que le jeu se décomposait en deux chapitres, l’un dans le château et l’autre dans une ville de Draxsylvanie, le tout devant nécessiter entre dix et quinze heures pour terminer le jeu. Les dialogues se déroulent avec des gros plans sur les personnages permettant d’afficher diverses émotions faciales, et il est question d’environs trente cinq lieux à explorer et d’une trentaine de personnages à rencontrer.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir  

 

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer