JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Unavowed

  • Plateformes : PC , Mac
  • Date de sortie : 8 Août 2018
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Unavowed - Le test

Par Aurelien Vandoorine le 19/08/2018 à 21:15


Unavowed est le dernier jeu en date de Wadjet Eye Games et de son créateur Dave Gilbert à qui l’on doit notamment la série des Blackwell. Ce projet présente quelques différences notables avec les jeux précédents développés ou édités par le studio, dans cette nouvelle aventure faisant la part belle au surnaturel.

Dans Unavowed vous incarner un personnage qui pourra être au choix masculin ou féminin, et au choix être barman/barmaid, policier/policière ou acteur/actrice ceci ayant un léger impact sur l’histoire puisque le point de départ bien que similaire aura un certain nombre de différence. Cela menant aussi a quelques différences dans les dialogues du jeu. Mais quel que soit votre choix le départ sera identique vous jouer votre personnage et tout se passe bien, jusqu’à ce que vous soyez mis en présence d’un démon et que vous perdiez la tête pendant un peu plus d’un an durant lesquels possédé votre personnage va commettre de nombreux crimes sanglant jusqu’à être chassé de votre corps par un groupe mystérieux, l’Unavowed.

Vous rencontrerez donc Eli et Mandana les deux personnages avec lesquels vous progresserez dans l’histoire en tentant de comprendre ce qui vous est arrivé pendant l’année écoulée, tout en essayant de réparé les nombreux problèmes occultes qui semblent se produire de plus en plus régulièrement. C’est ainsi que vous remonterez la piste du démon qui occupé votre corps, le tout en ayant à prendre des décisions qui auront un impact sur l’histoire et le déroulement des actions car chaque personnage vous accompagnant disposera de ses propres capacités qu’il vous faudra utiliser afin de progresser.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Les graphismes représentent une évolution majeure pour les jeux du studio grâce à l’utilisation de la dernière version d’Adventure Game Studio. En effet ce dernier supporte maintenant des résolutions plus élevées, et permet donc un plus grand niveau de détail. Ce n’est pas pour autant que nous n’avons plus à faire à du Pixel Art mais le gain est des plus appréciable, lorsque l’on joue sur un écran en haute définition.

Comme d’habitude le studio a fait usage de son talent en créant des décors fort agréables et très au-dessus de ceux réalisé pour la série Blackwell. Ces derniers fourmillent de détails et sont très agréable à explorer. On pourra peut-être regretter simplement que les personnages manquent peut être d’un peu de finesse dans certaines animations et ne disposent d’aucune animation lors des dialogues du jeu, que ce soit au niveau du personnage ou de leur portraits qui toutefois conserve des changements en fonction des émotions ressenties par le personnage.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

La jouabilité est assez classique nous avons ici un point & click traditionnel. La seule différence peut être l’usage d’un seul bouton pour l’ensemble des actions. Il n’y a en effet pas besoin de cliquer pour observer un objet, l’observation est toujours faite automatiquement sous forme de texte dès que le pointeur passe au-dessus d’un point d’intérêt. Le clic gauche permet alors sur les objets utilisables de procéder à la réalisation d’une action.

L’autre subtilité sera la présence de vos compagnons dans l’inventaire, ce qui vous permet de les utiliser pour réaliser certaines actions en lien avec leurs capacités spécifiques, et sans lesquels vous ne pourriez guère avancer dans le jeu, ces derniers étant essentiel. C’est par ailleurs l’un des ressort de la rejouabilité de ce jeu, puisque chaque « enquête » ne peut être faite qu’avec deux compagnons, aussi les façons de procéder seront un peu différentes en fonction de votre choix de partenaire, puisqu’une fois ces derniers sélectionné il n’est pas possible de changer avant la fin de l’enquête en cours.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le jeu dispose aussi d’une bande son agréable qui est l’œuvre de Thomas Regin que l’on avait déjà vu à l’œuvre dans la série des Blackwell, ou encore des récents Nancy Drew, donnant une ambiance très agréable au jeu. Les voix sont elles aussi de bonne qualité dépeignant des personnages assez variés et bien interprétés.

Unavowed est donc une expérience fort agréable, avec un jeu complet qui montre comme toujours les grandes qualités de Dave Gilbert et Wadjet Eye Games dans la construction de leurs jeux et notamment de leur histoire. Le seul petit bémol serait peut-être le très faible impact des choix sur le déroulé du jeu et sa conclusion, qui vont plus donner accès à des succès différents que changer totalement la fin de l’histoire.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer