JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

The Council

  • Plateformes : PC , PlayStation 4 , Xbox One
  • Date de sortie : Février 2018
  • Présentation : 3D / 3ème personne

The Council - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 20/02/2019 à 19:50


Disponible en intégralité depuis décembre, il est maintenant temps de revenir sur The Council, le jeu d’aventure de Big Bad Wolf édité par Focus que nous avions découvert au travers de son premier épisode en mars dernier. Le jeu tient-il toutes ses promesses ? C’est ce que je vous propose de découvrir.

Dans The Council vous incarnez Louis de Richet, jeune homme français semblant tout ce qu’il y a de plus normal, si ce n’est qu’il fait partie de l’Ordre Doré dont le grand maître n’est autre que sa propre mère. Après une brève introduction au mécanisme du jeu au travers d’une courte séquence en compagnie de celle-ci, nous sommes en route pour l’île de Lord Mortimer. En effet il semble que notre mère y soit porté disparue, aussi nous sommes invités là bas pour essayer de la retrouver.

C’est à partir de là que les choses vont changées pour notre personnage, après une vision des plus étrange sur les quais et les premières découvertes, on se retrouvera au prise d’une histoire mêlant la politique, avec de nombreux grand nom de l’histoire tels que Napoléon ou George Washington, mais aussi une partie plutôt fantastique au travers d’événement que vous découvrirez durant le jeu et qui permettront de comprendre les tenants et aboutissant de ce fameux colloque.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Visuellement comme l’on avait pu le découvrir dans le premier épisode le jeu est vraiment très agréable, les décors sont rempli de détails et vont changer selon les différents moment de la journée ou nous serons présent. Mais l’on retiendra surtout l’architecture de ce manoire, la petite zone des quais sera vite oubliée, puisque le lieu principal de l’aventure sera bien le manoir, que nous explorerons au cours de l’ensemble des épisodes et ne quitteront qu’en une ou deux occasions.

Mais autant que les lieux, les personnages ont aussi fait l’objet du même soin, De part leur apparence réussie, mais aussi leur habits car le jeu se déroulant à la fin du XVIIIème siècle l’ensemble des éléments du jeux qu’ils soient architecturaux ou vestimentaires reflètent cette période de l’histoire, dans laquelle le jeu est situé. Sans oublier les reproduction des nombreux tableaux remplissant les pièces de ce manoir bien particulier.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Le jeu repose sur un gameplay assez simple et connu maintenant, nous sommes libre de nos déplacement dans cet environnement 3D qu’est le manoir et pouvons interagir avec différents objets afin des les utiliser ou de les examiner. Il nous est aussi possible de discuter avec la douzaine de protagonistes de l’histoire dans laquelle nous sommes lancée un peu malgré nous.

Ce qui va vraiment faire la différence majeure c’est le système de compétence du jeu. Au début du jeu vous choisirez une série de trait parmie trois qui vous donnera des éléments vous permettant de réaliser certains choix ou non. Ces dernier pouvant coûter des points d’actions en quantité plus ou moins importante selon les cas, ces derniers pouvant être rechargé à l’aide d’objet, ou entre les chapitres. Mais surtout au long de l’aventure la fin de chaque chapitre nous donnera de nouveaux points qui permettront d’obtenir de nouvelles compétences ou de diminuer leur coût. Et chaque personnage dispose de points faible et de point fort, il faudra donc utiliser les bonnes compétences avec les bons personnages si l’on veut vraiment progresser.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Les personnages sont aussi campé par différents acteurs de qualité, non seulement car il ne fallait pas oublier de revenir à la façon de parler du XVIIIème siècle, mais en plus il a été donné différents accents aux différents personnages selon leur origine, leur conférant un supplément d’authenticité,le français pour Naopléon, l’italien pour le cardinal Piaggi…. Le jeu dispose par ailleurs d’une ambiance sonore réussie, avec assez peu de musique mais celle-ci sont bien utilisée, et ont été composée par Olivier Derivière.

The Council est un jeu d’aventure fort agréable, le jeu nous proposant des choix multiples ayant des conséquences et pouvant modifier quelque peu l’histoire. Mais c’est surtout une vraie plongée dans le monde politique des années 1790 qui nous est offerte avec ses protagonistes et sa réalisation soignées. Les compétences apporte de la nouveauté au genre car il faudra bien faire des choix pour progresser dans l’histoire. Le jeu est en plus prenant nous laissant découvrir petit à petit les événements qui se trament et la réalité peut être plus inattendu que l’on ne pourrait y penser au premier abord. Seul petit défaut une capacité que l’on obtiens vers la fin du jeu et de très faible utilité, tandis qu’une autre n’est utilisé qu'automatiquement à deux reprises sans décision de notre part. The Council est un jeu très intéressant avec un système de jeu bien pensé qui pourrait être réutilisé sans problème pour d’autres histoires de la même qualité.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer