JeuxDAVenture.og
Fiche Jeu

Phoenix Wright: Ace Attorny Trilogy

  • Série : Ace Attorney
  • Développeurs :
  • Distributeurs :
  • Plateformes : PC , PlayStation 4 , Xbox One
  • Date de sortie : 2019
  • Présentation : 3D / 3ème personne

Phoenix Wright: Ace Attorney Trilogy - Le Test

Par Aurelien Vandoorine le 16/01/2020 à 19:27


Longtemps réservé au monde des consoles depuis la sortie du premier épisode en 2001 sur GBA, et après de nombreuse version sortie sur des consoles plus récentes. C’est au tour du PC ainsi que de la Xbox One et de la Playstation 4 de pouvoir profiter des tribulations de l’avocat Phoenix Wright dans une compilation incluant les trois premiers jeux de la série (Ace Attorney, Justice for All et Trials and Tribulations). Que je vous propose de (re)-découvrir.

Dans la série Phoenix Wright : Ace Attorney vous incarnerez l’avocat du même nom débutant à la cours qui ne manquera pas de faire sa première passe d’arme dans une affaire pour meurtre concernant un de ses amis d’enfance Paul Defès. C’est le point de départ d’une série de 14 affaires que vous pourrez vivre en compagnie de l’avocat au travers de cette série de trois jeux inclus dans cette édition. Une série d’affaire qui mettra en lumière les liens entre certains personnage récurrents qui feront leur apparition dans les différentes affaires qui vous seront confiées. Vous aurez de plus à affronter à la barre trois procureurs bien différents, tout d’abord Benjamin Hunter, puis Franziska Von Karma et enfin le très mystérieux Godot.

La série en plus de nous plonger dans des affaires gagnant en complexité et en longueur au fur et à mesure de chacun des épisodes, vous mettra face à de nombreux retournement de situation parfois totalement inattendu. Cela étant en grande partie due aux castings totalement loufoques qui accompagneront chaque affaire ou série d’affaire. Le tout grâce à une adaptation de très bonne qualité mais nous y reviendront ensuite, quelques exemples sont donnée par les noms des personnages comme Flavie Eichouette, Eva Cozésouci et Dick Tektiv.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Graphiquement les jeux restent bien sûr intégralement 2D et ont été retravaillé pour cette nouvelle version HD. Ce qui donne vraiment une image totalement différente en qualité de ce qui était possible sur l’écran d’une petite Game Boy Advance il y a près de 20 ans. Les personnages sont parfaitement retranscrits et n’ont pas simplement été agrandit pour cette version. De même pour l’ensemble des décors, s’il n’y avait qu’un écran qui aurait mérité un peu de travail supplémentaire c’est bien celui des scènes montrant l’ensemble du palais de justice où les personnages ont finalement assez peu de détail, et semblent en plus un peu « flou » contrairement au reste de leurs apparitions en gros plans.

La jouabilité n’a pas bien sûr pas changé, notamment car le jeu avait déjà été retravaillé pour supporter l’utilisation du stylet de la DS lors de sa première sortie hors Japon, une jouabilité donc facile à transposer à la souris de nos PCs, tandis que les versions consoles trouveront de leur côté une jouabilité au gamepad hérité de la version originale mais toujours aussi fonctionnelle. Et le point que l’on pourrait toutefois reprocher à cette adaptation et de n’avoir pas profité des résolutions d’écran actuelles pour afficher plus de choix à l’écran notamment pour les déplacements imposant toujours quelque longueur dans certains trajets.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

Concernant le jeu en lui-même, on retrouve bien entendu les deux phases d’origine. D’un côté une phase d’investigation qui est l’occasion de rencontrer les protagonistes de l’affaire, et de récolter les preuves qui serviront durant le procès. Tandis que l’on passera ensuite au tribunal ou le moment venu il faudra faire fonctionner vos méninges pour trouver la ou les failles dans les témoignages, ainsi que de contrer celle-ci grâce au preuve justement acquise dans la phase précédente, le tout afin de prouver l’innocence de vos clients aussi coupable semblent-ils.

Le point sonore et musical est sans doute celui qui a le moins évolué au fin de ses versions, s’il y a quelques améliorations, elles sont finalement assez légère. On retrouvera donc des dialogues sans doublage qui seront accompagné par des bips différents selon les protagonistes mais qui rendent malgré tout encore très bien, et les thèmes musicaux n’ont rien perdu non plus de leur charme même si une version avec de vrai instrument aurait sans doute été d’un niveau supérieur bien appréciable. En fait nous avons tout de même quelques voix pour les mots « Objection » ou « Un Instant » utilisé par les principaux protagonistes.

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

En conclusion, nous retrouvons une version fort intéressante de ces trois épisodes qui va surtout être l’occasion de rendre cette série accessible au plus grand nombre de joueurs grâce à son arrivée sur PC en plus des consoles. Malgré ses quelques petits défauts l’adaptation est vraiment réussie, et l’on pourra espérer voir les autres jeux de la série subir le même sort avec Apollo Justice, le crossover avec le professeur Layton ou encore les épisodes Dual Destinies et Spirit of Justice. Et pourquoi pas les Dai Gyakuten Saiban jamais sorti hors du Japon.

Cliquer pour activer         Cliquer pour activer         Cliquer pour activer